Hôpitaux : l’Elysée a-t-il mis la pression pour changer les chiffres de fermeture de lits qui passent de 20% à 6%?

Une étude de la Fédération Hospitalière de France (FHF) remet en cause le chiffre de 20% de fermeture de lits révélé fin octobre par un rapport du Conseil Scientifique. D’après la nouvelle étude consultée par le Journal du Dimanche (JDD), 6% de lits ont été fermés

L’Elysée a-t-il mis la pression pour faire changer les résultats d’un rapport compromettant publié il y a un mois sur la fermeture de lits d’hôpitaux en France? Pour le moment, la réponse est non. Mais, la publication d’un nouveau rapport sur ce sujet pourrait susciter moult interrogations.

En effet, en octobre dernier, un rapport dirigé par le Conseil Scientifique avait conclu que 20% des lits d’hôpitaux étaient fermés en France faute de soignants. Dans le rapport massivement relayé sur les réseaux sociaux et consulté par Lecourrier-du-soir.com, on y apprend que 5 800 lits avaient été fermés en 2020 et que depuis 2013, près de 27 000 lits d’hospitalisation ont été fermés (soit une baisse de 6,5 % en l’espace de sept ans).

Les chiffres avaient immédiatement été contestés par Olivier Véran, ministre français de la Santé. “Le chiffre de 20%, j’aurais tendance, comme ça, à le contester. Et en tous les cas, parce que j’aime profondément la science et qu’avant de m’exprimer, je vérifie de ne pas raconter n’importe quoi. J’ai demandé à avoir une étude la plus exhaustive possible sur l’état de fermeture”, avait commenté M. Véran.

Quelques jours après la révélation explosive, le 27 octobre, le porte-parole du gouvernement français, Gabriel Attal, annoncera l’ouverture d’une enquête auprès des établissements de santé. L’enquête suit son cours et ses conclusions sont très attendues. D’ici là, ce 7 novembre, le Journal Du Dimanche fait une révélation de taille, disant avoir consulté une étude remettant en cause le chiffre de 20%. Désormais, le chiffre retenu est celui de 6%.

“Le 27 octobre, Libération mettait en une l’estimation de 20% de lits vacants donnée par le Conseil scientifique dans un avis daté du 5 octobre 2021. Quels sont la méthodologie et le périmètre de cette enquête flash? Les experts du gouvernement ne l’ont pas précisé. S’engouffrant dans la faille du flou, Olivier Véran a jugé le chiffre “erroné”. D’après le ministre de la Santé, un coup de sonde de ses services dans 16 CHU diagnostiquerait plutôt 5% de lits de médecine fermés”, révèle le JDD.

Après avoir consulté et comparé la méthodologie des deux rapports conflictuels, le JDD semble avoir tranché en faveur du gouvernement. “Alors, qui a raison, qui a tort? Quantitativement, le gouvernement semble dire vrai, serait-on tenté de répondre à la lecture de l’étude établie par la Fédération hospitalière de France (FHF) : ses résultats sont quatre fois moins alarmistes que ceux avancés par le Conseil scientifique. Ce qui n’empêche pas le lobby des établissements publics de santé d’épingler l’exécutif, qui n’aurait pas pris, durant ce quinquennat, la pleine mesure des maux du système hospitalier”, souligne le média.

En cette veille d’élection présidentielle, la question à se poser est celle de savoir si la Fédération Hospitalière de France (FHF) a subi des pressions au plut haut sommet de l’Etat pour produire un contre-rapport favorable à celui-ci. A cette question, aucune réponse n’est encore disponible et rien ne permet de dire que c’est le cas.

Le temps nous le dira!