France : terrorisé par le mouvement “Convoi de la Liberté, l’Etat blinde Paris : 7 200 policiers et gendarmes déployés

Face à la montée en puissance du mouvement anti-vax “Convoi de la liberté”, l’Etat français blinde Paris où 7 200 policiers et gendarmes ont été déployés

En France, le convoi de la liberté, ce gigantesque mouvement anti-vax, fait déjà trembler le pouvoir. Alors qu’il a connu un énorme succès au Canada, pays où il a vu le jour, le mouvement “Freedom Convoy” n’est pas le bienvenu dans la capitale française où sa mobilisation a été interdite par les autorités politiques.

En effet, il faut dire qu’à seulement quelques mois d’une élection présidentielle cruciale, la présence d’un mouvement aussi puissant (qui a totalement fragilisé de grandes villes canadiennes, dont Ottawa) constitue une véritable menace pour le pouvoir actuel qui a été à deux doigts d’être renversé par les Gilets Jaunes en 2018.

“Chat échaudé craint l’eau froide”, dit l’adage français, et Macron semble l’avoir bien compris. En tout cas, ce jeudi, alors que le mouvement commence à gagner du terrain, le pouvoir français a décidé de blinder Paris en y déployant des milliers gendarmes et des policiers.

C’est en tout cas ce que Lecourrier-du-soir.com a appris de sources fiables. Ainsi, à en croire CNEWS, 7 200 policiers et gendarmes ont été déployés dans la capitale française. “La préfecture de Police de Paris a dévoilé le dispositif sécuritaire entourant l’arrêté d’interdiction de manifestations des ‘convois de la liberté’ qui court de vendredi à dimanche à Paris”, note la source.

Et d’ajouter : “ce dispositif prévoit la mobilisation de 7.200 policiers et gendarmes sur les trois jours. Il permettra la sécurisation de la capitale ainsi qu’une multiplication des contrôles et des verbalisations des contrevenants. Des contrôles auront lieu au niveau des péages mais également sur les principaux axes d’Ile-de-France. Ces contrôles auront pour but d’intercepter les véhicules et convois ayant décidé de braver l’interdiction de rassemblement”.

En tout cas, le gouvernement a bien raison d’avoir peur. Car, ce jeudi, sur les réseaux sociaux, d’importants convois de routiers, d’automobilistes et de motards ont été filmés en France. Beaucoup d’entre eux devraient rallier la capitale française où, s’inspirant de leurs idoles canadiens, ils comptent bloquer le pays en signe de protestation contre les mesures sanitaires prises par l’Etat.