France : un village entier poursuivi par l’Etat et Enedis pour avoir interdit le compteur Linky

0
206

Les habitants du village Saint-Capraise-de-Lalinde, en Dordogne, s’étaient réunis ce lundi 19 août devant le tribunal administratif de Bordeaux. La municipalité est poursuivie en justice par l’Etat et par le fournisseur d’électricité, Enedis, pour avoir pris un arrêté interdisant l’installation du compteur Linky dans tout le village

Un village tout entier tient tête à l’Etat. Le conflit se déroule en Dordogne où une commune anti-Linky est attaquée par la société Enedis pour un arrêté datant de 2015 et interdisant l’installation du compteur Linky dans tout le village. La municipalité soupçonnait cette technologie d’avoir des répercussions sur la santé des usagers.

Dans la presse, on nous apprend qu’au moment de la première interdiction du compteur Linky dans le village, la délibération n’avait fait l’objet d’aucun rejet par le contrôle de légalité de l’Etat, ni de recours devant le tribunal administratif. Les ennuis entre l’Etat et la municipalité ont commencé le 28 juin lorsque le maire a pris un nouvel arrêté.

Interrogé par France Bleu Périgord ce 12 août dernier, Laurent Pérea, maire de Saint-Capraise-de-Lalinde, persiste et signe : « c’est impensable de dépenser des millions d’euros à obliger les gens à installer Linky, alors que les actuels compteurs sont en parfait état de fonctionnement ». Un arrêté qui fâche Enedis, le fournisseur d’électricité, qui, en juillet dernier, a déposé un recours devant le tribunal administratif de Bordeaux.

« On est tous derrière le maire »

L’audience du tribunal de Bordeaux a eu lieu ce 19 août et la décision devrait être rendue au cours de la semaine, « dans 8 jours au maximum », selon le maire. Ce lundi, le village entier s’est mobilisé devant le Tribunal administratif pour soutenir son maire poursuivi par l’Etat et par Enedis.

« Nous nous sommes levés à 5h30 du matin pour prendre le bus à 6H30 du matin et je peux vous dire que la totalité de Saint-Capraise, même ceux à qui on a imposé Linky de force, on est tous derrière le maire », a réagi Paquita, habitante du village interrogée par France 3. « Si on pouvait avoir plus de maire comme ça ! », lance un autre homme.

« Linky, le compteur qui divise »

Enedis riposte et assure que le déploiement de Linky, qui répond à la loi de Transition énergétique, doit se faire partout en France. « Le compteur Linky doit être déployé partout en France. Donc, à ce jour, c’est plus de 20 millions de compteurs qui ont été déployés dont presque un tiers en Dordogne », a fait savoir Eric Van Der Vliet, Directeur territorial Enedis en Dordogne.

Il convient de rappeler que le compteur Linky pose déjà de nombreux problèmes en France. Et certains estiment qu’il a un impact négatif sur la santé des citoyens. En avril dernier, trois avocats, dont l’ancienne ministre de l’environnement Corinne Lepage, avaient annoncé un recours en référé pour demander au gouvernement d’arrêter le déploiement. En juin, près de 430 individus avaient saisi le tribunal de Nanterre pour s’opposer à la pose du compteur chez eux. La justice avait tranché en rejetant leur demande.