France : une enquête accablante pour Castex a été brusquement arrêtée après sa nomination à Matignon

0
153

Une enquête visant un proche de Jean Castex a été arrêtée juste après la nomination de ce dernier au poste de premier ministre alors que l’enquête était sur le point de prendre fin, révèle Médiapart

Une nouvelle révélation qui pourrait accabler l’Elysée trois mois après l’Affaire Kohler du nom de ce proche collaborateur d’Emmanuel Macron visé par une enquête du Procureur National Financier (PNF) dans une affaire de conflits d’intérêts. Cette fois-ci, c’est Jean Castex, premier ministre de Macron, qui est sur la sellette.

En effet, le média d’investigation, repris par plusieurs médias dont France Info, a révélé ce 25 août qu’une enquête portant sur la gestion des déchets dans la communauté des communes Conflent-Canigo, anciennement présidée par Jean Castex, a été stoppée à la date du 6 juillet.

“Castex nie toute intervention”

Dans cette enquête, il a été question des “conditions d’exploitations de bennes à ordures par des ferrailleurs dans des déchetteries de la communauté”. Jean Castex n’a pas été visé par cette question même s’il a été le président de la dite communauté jusqu’à son arrivée à Matignon. Toutefois, Jean Maury, le vice-président, a été au cœur de l’enquête. Jean Maury, d’après France Info, est l’oncle par alliance de Jean Castex.

D’après Valeurs Actuelles qui cite Elodie Torres, vice-procureure, l’enquête a été brusquement interrompue alors qu’elle touchait à sa fin. Ce 25 août, Jean Castex a nié toute intervention dans cette affaire. “Je n’ai rien stoppé du tout. Je me demande bien comment j’aurais pu stopper une enquête à laquelle je n’ai jamais été appelé ou mis en cause par aucun acte de procédure, même pas une audition”, a-t-il déclaré.

“Un Parquet National Financier de plus en plus fragilisé”

Rappelons que ce 23 juin, le site Médiapart avait publié une lettre datée du 1er juillet 2019 et dans laquelle Emmanuel Macron tentait de rassurer Alexis Kohler, actuel secrétaire général de l’Elysée visé par la parquet national financier dans une affaire de conflit d’intérêts entre ses anciens postes dans la fonction publique et ses liens familiaux avec l’armateur MSC.

Il convient de souligner que depuis les terribles révélations d’Eliane Houlette, ex patronne du Parquet National Financier (PNF) sur la gestion de l’Affaire Fillon par le Parquet National Financier, des doutes subsistent sur l’indépendance du parquet et certains pensent qu’il (le PNF) est totalement sous les ordres du pouvoir en place.