Fraude fiscale aux USA : la 3ème banque israélienne condamnée à 195 millions de dollar

0
96

La banque israélienne Mizrahi Tefahot a été condamnée à verser 195 millions de dollar au fisc américain après avoir reconnu ce mardi 12 mars 2019 son implication dans une affaire de fraude fiscale aux Etats-Unis

Misrahi Tefahot est dans la tourmente. La troisième plus grande banque israélienne a été prise la main dans le sac dans une affaire d’évasion fiscale. Des accusations que la banque a elle-même reconnues ce mardi, bouclant ainsi une enquête ouverte par le Département américain de la Justice auprès d’un tribunal de Californie.

D’après le média israélien, Jerusalem Post, la banque Mizrahi Tefahot a délibérément occulté les fonds de ses clients en leur permettant ainsi de ne pas payer leurs impôts aux Etats-Unis entre 2002 et 2012. Un autre média israélien, Times of Israel, ajoute que Mizrahi Tefahot avait placé les avoirs de ses clients dans des comptes off-shore.

Reconnue coupable, la banque a accepté de payer 195 millions de dollar. D’après Times of Israel, Mizrahi Tefahot versera 53 millions de dollar au gouvernement américain en guise de compensation, plus 24 millions de dollar de frais qu’il avait gagnés dans les transactions et une amende fixée à 118 millions de dollar.

Ce n’est pas la seule banque poursuivie par la justice américaine pour fraude fiscale. En effet, d’après Times of Israel, deux autres banques israéliennes ont été ciblées. En 2014, la banque Leumi Le-Israel Ltd avait accepté de payer 400 millions de dollar pour mettre fin à un litige qui l’opposait à la justice américaine. Pour le moment, une troisième banque israélienne fait l’objet d’une enquête. Il s’agit de la banque Hapoalim qui a annoncé avoir déjà mis de côté 343 millions de dollar en cas de condamnation.