Free Palestine : les employés de Google et d’Amazon se révoltent contre un contrat militaire signé avec Israël

Dans une lettre ouverte publiée ce 12 octobre au Guardian et intégralement lue par Lecourrier-du-soir.com, les salariés de Google et d’Amazon demandent à leurs employeurs de résilier le contrat du projet Nimbus destiné à installer des centres de données pour le compte de l’Etat d’Israël 

Les salariés d’Amazon et de Google se révoltent contre l’Etat d’Israël. En tout cas, ce 12 octobre, dans une lettre ouverte publiée par le média britannique The Guardian, ils s’en sont sévèrement pris à l’Etat d’Israël dénonçant le traitement qu’il inflige au peuple palestinien.

Au cœur de cette lettre ouverte, figure le projet Nimbus, du nom d’un projet signé entre l’Etat d’Israël et deux géants technologiques (Google et Amazon) destiné à installer des centres de données pour l’Etat hébreux. Pour les salariés de Google et d’Amazon, cette technologie sera utilisée par les autorités israéliennes contre les Palestiniens.

Sur ce, la lettre précise : “(…) nos employeurs ont signé un contrat baptisé Projet Nimbus destiné à vendre une technologie dangereuse à l’armée israélienne. Ce contrat a été signé la semaine même où l’armée israélienne s’est attaquée à des Palestiniens dans la Bande de Gaza, tuant presque 250 personnes, dont plus de 60 enfants”.

Et d’ajouter : “la technologie que nos compagnies entendent construire va rendre plus cruels et plus mortels la discrimination ainsi les déplacements menés par l’armée et le gouvernement israélien contre les Palestiniens.” Pour les employés de Google et d’Amazon, cette technologie servira à surveiller les Palestiniens.

Sur ce, ils alertent : “le projet Nimbus est un contrat de 1,2 milliards de dollars qui fournira des services cloud à l’armée et au gouvernement israélien. Cette technologie encourage la surveillance ainsi que la collecte illégale de données à l’encontre des Palestiniens et facilite l’expansion de colonies illégales sur des terres palestiniennes”.

Dans leur lettre ouverte, les employés de Google et d’Amazon demandent à leurs employeurs de résilier le contrat qui les lie à l’Etat d’Israël. “Nous condamnons la décision d’Amazon et de Google de signer le contrat du Projet Nimbus avec l’armée et le gouvernement israélien et nous leur demandons de rejeter ce contrat-ci ainsi que ceux qui, à l’avenir, feront du mal à nos usagers”, concluent-ils.

Pour lire la lettre ouverte dans sa version originale, cliquez ici : The Guardian