Gilets Jaunes et ingérence étrangère : Schiappa soupçonne l’Italie de financer les violences à Paris

0
412

Invitée sur France Inter, la secrétaire d’Etat Marlène Schiappa s’est posé la question de savoir si des forces étrangères ne sont pas derrière les gilets jaunes. Dans son discours, elle a fait allusion à l’Italie de Mateo Salvini

Marlène Schiappa va-t-elle trop loin ? Après avoir proposé que les donateurs de la cagnotte lancée en soutien à l’ex boxeur Christophe Dettinger soient identifiés, la secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et des hommes et de la Lutte contre les discriminations se demande désormais si des puissances étrangères sont derrière les violences des gilets jaunes.

« Le fait de savoir si oui ou non il y a des puissances étrangères qui financent les casseurs et les violences urbaines dans Paris, c’est intéressant, notamment eu égard aux positions de certains responsables italiens », a-t-elle déclaré. Sur l’identification des donateurs de la cagnotte, Marlène Schiappa a apporté des précisions.

« Je suis la cible de menaces de mort »

« Alors, ce n’est pas exactement ce que j’ai demandé. Je sais qu’on est dans un débat public où on raccourcit un peu les propos des uns et des autres. L’idée, c’est en fait un principe bancaire de base qui est bien connu des institutions bancaires (…). Vous êtes censé connaître et pouvoir identifier les personnes qui font des transactions financières », explique-t-elle.

Sur France Inter, Marlène Schiappa a dénoncé les attaques dont elle est victime sur les réseaux sociaux. « (…) Je suis la cible d’opérations, de menaces de mort, de cyber-harcèlements ciblés, d’appels haineux, menaçants, injurieux…Et là, ça a effectivement dépassé un stade, j’ai considérais que ça valait de déposer une plainte », a-t-elle fait savoir.