Gilets Jaunes : les radars vandalisés coûtent à l’Etat français 512,8 millions d’euros

0
525

Les radars vandalisés coûteront à l’Etat français 512,8 millions d’euros

Deux mois après le 17 novembre, date de la première manifestation des Gilets Jaunes, le bilan est déjà très lourd et très salé. Un mois après les violences qui ont émaillé les manifestations un peu partout en France, l’Etat français doit une nouvelle fois mettre la main à la poche, non pas pour augmenter le SMIC, mais pour payer les casses.

En effet, d’après Le Parisien, la facture des radars vandalisés coûtera à l’Etat 512,8 millions d’euros. Rien que pour la réparation de ces radars, l’Etat devra débourser 82,3 millions d’euros. Le Parisien cite un rapport de Valérie Rabault, ex rapporteur général du Budget à l’Assemblée Nationale.

« Une croissance revue à la baisse »

Le bilan dressé par Le Parisien est très lourd. En effet, d’après le média, 60% des radars automatiques sont aujourd’hui en panne en France. Dans un article publié ce mercredi, Ladepeche.fr nous explique que 23 radars sur 33 ne marchent plus dans le Tarn, 23 sur 34 dans le Tarn-et-Garonne, 21 sur 22 dans le Gers, 13 sur 19 dans l’Aveyron, 8 sur 11 en Ariège, 10 sur 13 dans les Hautes-Pyrénées, 3 sur 12 dans le Lot.

Ladepeche.fr ajoute que ces chiffres ont évolué depuis lors. Ce rapport intervient dans un contexte politico-social tendu pour Emmanuel Macron et son gouvernement. En effet, au-delà de la fracture très salée, la crise des Gilets Jaunes aura un impact sur la croissance de l’économie française, une croissance déjà revue à la baisse de 1,6% à 1,5%.