Griveaux tombe et Pavlenski promet la publication d’autres vidéos : qui sera la prochaine victime ?

0
524

« Mon client n’a pas créé un site pour rien », a fait savoir Juan Branco, l’avocat de Piotr Pavlenski, l’homme à l’origine de la vidéo à caractère sexuel qui a poussé Benjamin Griveaux, candidat d’En Marche pour la mairie de Paris, à renoncer à sa candidature ce vendredi 14 février.

En effet, depuis deux jours, le nom de l’artiste russe fait la une de la presse française. L’homme avait certes fait parler de lui il y a deux ans suite à l’incendie d’une succursale de la Banque de France dont il avait revendiqué l’acte qu’il qualifie d’hommage rendu au braqueur Jacques Mesrine, mais jamais son n’avait été aussi cité dans les médias français.

Les dernières informations dont nous disposons nous font savoir que Piotr Pavlenski est en garde à vue. Sa compagne aussi. Cette dernière est en effet accusée d’avoir été la destinataire des messages sexuels contre Benjamin Griveaux qui a porté plainte contre X auprès de la police française qui a fait preuve d’une efficacité impressionnante ayant mis la main sur les deux suspects en un laps de temps très court.

Depuis cette affaire largement commentée dans la presse, les avis vont bon train et de plus en plus d’élus exigent désormais que Piotr Pavlenski perde son asile politique en France et qu’il soit extradé vers la Russie, son pays d’origine. Cependant, l’hypothèse qu’il soit expulsé est extrêmement faible compte tenu de l’article 32 de la Convention de Genève qui stipule que « les Etats contractants n’expulseront un réfugié se trouvant régulièrement sur leur territoire que pour des raisons de sécurité nationale ou d’ordre public ».

La justice est en train de faire son travail et dans les jours ou mois qui viennent, nous en saurons un peu plus sur le sort de ce personnage étrange utilisé par on ne sait qui pour précipiter la chute de Macron. Mais, ce qui est grave dans cette histoire est que le principal accusé (Piotr Pavlenski) n’est pas prêt à mettre fin à ses agissements et a même promis à son avocat qu’il publiera d’autres vidéos de ce genre.

Après cette révélation, nous sommes en droit de se poser deux questions : qui sera la prochaine victime sur la liste ? Et qui fournit ses vidéos à Pavlenski dans le but de nuire à la Macronie ? L’effondrement de l’empire Macron semble avoir commencé et apparemment, rien ne pourra l’arrêter.