Gros cadeau de Macron aux riches ? : la FIFA ne paiera pas d’impôts en France malgré 5,6 milliards de recettes

Malgré l’ouverture de ses bureaux à Paris, la FIFA ne paiera pas d’impôt en France

La FIFA est-elle une institution pas comme les autres? Telle est la question que beaucoup se poseront après la révélation faite par le journal Le Monde. En effet, d’après cette source, la FIFA ne sera pas soumise à l’impôt sur les sociétés en France, et ce malgré l’ouverture de son bureau à Paris dans lequel travaillent 70 salariés.

“Selon les informations du Monde, la FIFA ne sera toutefois pas assujettie à l’impôt sur les sociétés en France”, révèle le média français. Et d’ajouter : le motif ? Ses activités réalisées dans l’Hexagone sont, aux yeux du ministère de l’économie et des finances, ‘non commerciales et non lucratives’, comme l’explique un fin connaisseur du projet”.

Toujours selon la même source, l’annexe parisienne va accueillir 70 salariés de la FIFA en provenance de Zurich. “Le retour d’une partie des activités de la FIFA à Paris avait été négocié dès décembre 2018 par le président de la République, Emmanuel Macron, et le président de la FIFA, Gianni Infantino”, indique la source.

“Macron, président des riches?”

Les employés de l’institution sont aux anges. Car, comme le révèle Le Monde, “en vertu d’un rescrit fiscal négocié avec Bercy et de l’octroi du statut de travailleur détaché, les soixante-dix salariés du bureau parisien de la FIFA venus de Zurich ne paieront pas leurs cotisations sociales en France et conserveront leur protection sociale en Suisse durant deux ans”.

A quelques mois d’une élection présidentielle cruciale pour la France, cette information risque de susciter une vive polémique en France, d’autant plus que Macron est accusé (par l’opposition) d’accorder trop de pouvoirs aux riches. D’ailleurs, son refus catégorique de rétablir l’ISF (Impôt sur la Fortune) ne lui a jamais été pardonné.