Grosse révélation : la députée, Coralie Dubost, aurait été virée par Macron qui a rejeté sa candidature aux législatives

Quelques heures seulement après l’annonce de la députée LREM, Coralie Dubost, de se retirer de la vie politique, on en sait un peu plus sur les raisons de son départ. D’après les informations obtenues par Lecourrier-du-soir.com, l’affaire a suscité un profond malaise au sein du parti présentiel à tel point qu’Emmanuel Macron a fini par “punir” l’ex compagne d’Olivier Véran, en rejetant sa candidature aux élections législatives

La démission de la députée LREM, Coralie Dubost, commence à livrer tous ses secrets. La députée, ex compagne d’Olivier Véran, actuel ministre de la Santé, a été épinglée par Mediapart qui a révélé ces dernières heures son train de vie très élevé. Une révélation qui n’a pas manqué de secouer les réseaux sociaux.

24 heures plus tard, Coralie Dubost annonce, dans un communiqué publié sur son compte Twitter officiel, son retrait de la vie politique. “Depuis quelques jours, ma personne est visée par des attaques injustes qui desservent mon groupe politique, les échéances électorale, et plus globalement la démocratie”, réagit-elle.

Et d’ajouter : “je refuse d’être l’instrument d’une cabale antiparlementaire, de la même façon que je refuse de me prêter au ping-pong de justifications, qui confinent à un lynchage fantasmagorique sur les réseaux sociaux. Quelles que soient les attaques durant le mandat, je ne me suis jamais prêtée au voyeurisme, ma position ne change pas aujourd’hui. J’ai été fière de voter la loi Avia luttant contre le cyberharcèlement, plus encore de permettre à des familles d’advenir avec la PMA pour toutes et la loi sur l’adoption”.

Dans son communiqué largement commenté sur les réseaux sociaux, l’ex députée s’est bien gardée d’entrer dans les détails de son retrait de la vie politique. Elle s’est tout simplement contentée de remercier ses compagnons de route et de convictions rencontrés au cours de sa carrière politique.

Mais, apparemment, l’affaire est beaucoup plus complexe qu’on ne le pense. Car, à en croire le média Entreprendre.fr qui cite un ministre proche de LREM, Coralie Dubost a été écartée par Emmanuel Macron, très en colère contre elle. C’est du moins l’information que notre média a obtenue ce 01 mai.

En effet, d’après Entreprendre.fr, Macron et Stanislas Guerini (délégué général de LREM) ont pris la décision de “se débarrasser” de Coralie Dubost, en s’opposant formellement à ce qu’elle représente le parti présidentiel aux législatives. “L’affaire Dubost tombe au pire moment et le Président est furax. Elle vient brouiller sa réélection et son investiture. Pour l’instant, c’est clair, Macron et Guérini (Stanislas Guérini, Délégué général de La République en Marche, NDLR) s’opposent formellement à ce que Coralie Dubost représente à nouveau la majorité présidentielle aux prochaines Législatives”, confie le ministre dont l’identité n’a pas été dévoilée.

Cette révélation est-elle vraie? En tout cas, dans un article publié sur son site ce 01 mai, le journal Le Monde semble avoir confirmé cette thèse, en révélant que l’affaire Dubost a suscité chez LREM un malaise de la part des députés du parti présidentiel qui, face à l’ampleur provoquée par ce scandale, n’ont même pas osé soutenir Dubost publiquement.

“Quelques heures après son annonce, les messages de soutien de la part de ses collègues étaient quasi inexistants et le malaise important dans les rangs du groupe LRM. Depuis la parution de l’article, certains députés en campagne pour les législatives sont interpellés dans la rue et sur les réseaux sociaux à propos des déboires de Mme Dubost”, explique Le Monde.

Voici l’intégralité du communiqué de Coralie Dubost, publié sur son compte Twitter officiel ce 01 mai 2022.