Guerre Civile France : une tribune de 93 policiers prédit le chaos : “l’autorité de l’Etat est battue en brèche”, disent-ils

93 policiers à la retraite préviennent l’Etat des risques de guerre civile qui menacent le pays

A un an de la présidentielle en France, les forces de l’ordre tirent la sonnette d’alarme et préviennent des risques de chaos. Ainsi, s’inscrivant dans la même logique que les militaires qui ont publié deux tribunes ces derniers jours, 93 anciens policiers dénoncent l’insécurité et le communautarisme.

C’est en tout cas la révélation faite ce 14 mai par Europe 1. “Une centaine d’anciens commissaires, officiers et gardiens de la paix signent de leur nom une lettre ouverte assortie d’une pétition mise en ligne sur plusieurs sites internet dans laquelle ils appellent les élus à ‘tout mettre en œuvre pour mettre fin à la situation gravissime que traverse la France en matière de sécurité et de tranquillité publique'”, révèle la source.

Sur les réseaux sociaux, la pétition publiée sur le site de Policeetréalités.com a été largement partagée. On pouvait y lire : “Messieurs et mesdames les parlementaires, conscients de vos privilèges constitutionnelles et de vos obligations, nous vous demandons solennellement de tout mettre en œuvre pour mettre fin à la situation gravissime que traverse la France en matière de sécurité et de tranquillité publique”.

“Sans sécurité, il n’y a point de liberté”

Et de poursuivre : “aujourd’hui, l’autorité de l’Etat est battue en brèche par des minorités violentes. Les lois ne sont plus appliquées dans les territoires perdus de la République. Or, les policiers et les gendarmes sont les gardiens de la paix et les protecteurs de nos institutions. Ils sont la clé de voûte de toutes nos libertés. Sans sécurité, il n’y a point de liberté”.

Tout comme les militaires, les 93 policiers retraités ont également mis en garde contre les risques d’une guerre civile en France. “La France ne doit pas basculer dans le chaos. La police française ne peut pas tolérer que demain les forces armées la remplacent pour éviter une guerre civile”, préviennent-ils.

Il convient de préciser que cette tribune est publiée en pleine tourmente politique au moment où la tribune des ex militaires et des militaires d’active alimente une vive polémique dans la classe politique française. Une nouvelle pression sur un gouvernement qui peine encore à rétablir l’ordre sur toute l’étendue du territoire.

Pour lire la tribune dans sa version originale, cliquez ici : Tribune Police