Guerre diplomatique : la junte militaire malienne expulse le Représentant spécial de la CEDEAO

Le gouvernement malien a notifié Hamidou Boly, Représentant spécial de la communauté économiques des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), qu’il a 72 heures pour quitter le pays

La junte militaire malienne, seule contre tous? Cette question a toute sa pertinence au moment où le pays traverse une crise politico-sociale sans précédent marquée par une montée du djihadisme qui, au bout de dix ans, a réussi à occuper une bonne partie du territoire national.

Face à une telle situation, Bamako a décidé de se tourner vers la Russie pour faire venir des soldats russes. Une décision qui, ces dernières semaines, a provoqué une guerre diplomatique par média interposés entre le Mali et la France. Mais, apparemment, Paris n’est pas le seul à poser problème. La CEDEAO aussi indispose les autorités maliennes.

En effet, ce 25 octobre, le gouvernement malien a annoncé avoir déclaré persona non grata le Représentant spécial de la communauté économiques des Etats de l’Afrique de l’Ouest. Le diplomatique a été notifié qu’il a un délai de 72 heures pour quitter le Mali. Justifiant, l’expulsion du Représentant de la CEDEAO, le Mali explique : “cette décision intervient après plusieurs mises en garde adressées à l’intéressé à travers sa hiérarchie.”.