Guerre en Ukraine : Macron déclare la guerre à Poutine et bloque 22 milliards d’euros de la Banque de Russie

L’Etat français confirme avoir immobilisé 850 millions d’euros d’avoirs et biens appartenant à des oligarques russes. Sur RTL, Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, a aussi fait savoir que la France a gelé plus de 22 milliards d’euros d’actifs de la Banque de Russie

La traque des bens russes se poursuit en Occident. En tout cas, en pleine guerre entre la Russie et l’Ukraine, les Etats-Unis, la France et l’ensemble du monde occidental déclenchent une vague de sanctions sans précédent visant des oligarques russes détenant d’immenses fortunes dans les banques européennes.

Si aux Etats-Unis l’administration Biden a promis une récompense de 5 millions d’euros à tout lanceur d’alerte pouvant fournir des informations qui permettraient de localiser des biens cachés appartenant aux oligarques russes dans ce pays, en France, Emmanuel Macron a déjà commencé à rendre la vie dure aux milliardaires russes.

En tout cas, ce dimanche, lors de son passage sur RTL, le ministre français de l’Economie, Bruno Le Maire, a fait savoir que des centaines de comptes de particuliers russes en France ont été immobilisés, avant d’ajouter que 850 millions d’euros appartenant aux oligarques russes ont été gelés par la France.

“150 millions de comptes immobilisés”

“Nous avons immobilisé 150 millions d’euros de comptes de particuliers en France, dans des établissements français. Nous avons immobilisé, pour 539 millions, un demi-milliard d’euros de biens immobiliers sur le territoire français, correspondant à une trentaine de propriétés ou d’appartements. Et nous avons immobilisé deux yachts pour 150 millions d’euros“, énumère Bruno Le Maire.

Et de poursuivre : “au total, depuis que nous avons mis en place cette task force, (…) c’est près d’un milliard d’euros, 850 millions d’euros très précisément, qui ont été immobilisés“, précise le ministre. “Ils n’ont pas été saisis”, explique-t-il, “pour qu’il y ait gel, il faut qu’il y ait une infraction pénale”. C’est notamment le cas du yacht saisi à La Ciotat le 3 mars, qui “a voulu s’échapper des eaux françaises”.

Ces sanctions économiques semblent entrer dans le cadre de la guerre économique que la France veut mener à la Russie. Rappelons qu’il y a deux semaines, invité sur France Info, Bruno Le Maire, affirmait ouvertement que l’objectif était de provoquer l’effondrement de l’économie russe.

“Nous allons livrer une guerre économique et financière totale à la Russie. Nous allons donc provoquer l’effondrement de l’économie russe”, disait-il.

SHARE
Cheikh Tidiane DIENG est fondateur et rédacteur en chef du site www.lecourrier-du-soir.com. Diplômé en Médias Internationaux à Paris, en Langues et Marché des Médias Européens à Dijon et en Langues étrangères (anglais et espagnol) au Sénégal, ce passionné de journalisme intervient dans des domaines aussi divers que la politique internationale, l’économie, le sport, la culture entre autres. Il est aussi auteur du livre : "Covid-19 ; le monde d'après sera une dictature". Contact : cheikhdieng05@gmail.com