Humiliation mondiale pour Macron : à l’ONU, Biden n’a jamais prononcé le mot “France”, ni une seule fois

Emmanuel Macron subit une énième humiliation qui restera à jamais gravée dans les annales de l’Histoire. En effet, en pleine crise diplomatique avec ses deux “alliés” américain et britannique sur la question des sous-marins australiens, le chef de l’Etat français a une nouvelle fois encaissé un coup dur ce 21 septembre.

Pourtant, la veille, son ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, avait prononcé une allocution depuis le siège de l’ONU, dénonçant l’attitude des Etats-Unis d’avoir fait perdre à la France un contrat d’armement estimé à 56 milliards de dollars. Pour Le Drian, l’attitude américaine est tout simplement inadmissible pour un pays allié.

Ce 21 septembre, Joe Biden était annoncé au siège de l’ONU où le président américain devait dévoiler, pour la première fois dans ce lieu hautement symbolique, sa nouvelle politique internationale. A la veille de son allocution, presque tous les médias en France s’attendaient à ce qu’il se prononce sur la violente crise diplomatique qui secoue les deux pays.

Mais, il n’en est rien. Dans son discours, le successeur de Donald Trump insistera sur la nécessité de résoudre les conflits internationaux par voie diplomatique, d’éviter une nouvelle “Guerre Froide” avec la Chine, de défendre les Droits de l’Homme partout où cela est nécessaire et de n’avoir recours à une intervention militaire qu’en dernier recours.

En aucun moment, le nouvel homme fort de Washington n’a fait allusion à la France qui a récemment rappelé ses ambassadeurs aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne pour manifester sa grosse colère d’avoir perdu le “contrat du siècle”. A la fin du discours, l’humiliation de la diplomatie a été sans appel.

Le message des Etats-Unis est donc très clair : “we don’t care about France” (On s’en fiche royalement de la France).