Immigration aux USA : les centres de rétention débordent, des centaines de migrants libérés

0
76

Le gouvernement américain a procédé à la libération de migrants clandestins jusqu’ici détenus dans des centres de rétention. La Police aux frontières (Border Patrol) explique cette décision par le fait que les centres sont débordés et ne peuvent plus loger des migrants

Faute de centres de rétention pour migrants, l’Amérique libère des voyageurs clandestins. En effet, Fox News, chaîne américaine, très proche de l’administration de Trump, a annoncé ce jeudi que le gouvernement américain a libéré des centaines de migrants en raison d’un problème de places dans des centres de rétention pour migrants.

Le média nous apprend que la plupart des migrants libérés seraient entrés sur le territoire américain accompagnés de leurs familles. Ils ont reçu des pièces administratives et sont sommés de rester avec leurs familles vivant aux Etats-Unis. Les chiffres de migrants libérés est assez important.

« 250 migrants clandestins libérés »

En effet, d’après le média Los Angeles Times, la Police aux frontières a libéré 250 migrants le mercredi et le jeudi. Los Angeles Times ajoute que des centaines d’autres migrants seraient libérés dans les jours qui viennent. Dans un article publié ce mercredi, le média a expliqué les raisons de cette décision des autorités américaines.

En effet, la libération de ces 250 migrants intervient après un flux important de migrants en provenance de l’Amérique Centrale. Une situation qui a conduit au débordement des centres d’hébergement pour migrants. Pour certains, cette décision a été voulue et ne sert qu’à valider les arguments de Trump selon qui qu’il y a urgence à réagir.

« La stratégie du chaos ? »

« Ils le font exprès en libérant des tas de personne et ensuite en créant le chaos. C’est le gouvernement (américain, ndlr) qui essaie de faire cela », dénonce Efren Olivares, avocat en charge des questions migratoires et employé auprès du Projet des Droits Civils de l’Etat de Texas. Une version rejetée par la Police aux frontières.

Cette situation intervient dans un contexte très tendu entre Donald Trump et les Démocrates au Congrès. Trump, pour financer son mur qui doit séparer les Etats-Unis et le Mexique et réduire drastiquement l’entrée de migrants illégaux sur le sol américain, réclame 5,6 milliards de dollars, une somme que les Démocrates au Congrès ne veulent surtout pas débourser.