Immigration clandestine : l’Union Européenne se dit prête à déployer des agents du Frontex au Sénégal

Le Frontex, l’agence européenne de protection des frontières, pourrait bientôt être déployée au Sénégal afin d’aider ce pays dans la lutte contre l’immigration clandestine 

L’Union Européenne veut prendre à bras le corps l’épineuse question de l’immigration clandestine sur le sol européen et a choisi le Sénégal pour piloter cette guerre. C’est du moins l’information que Lecourrier-du-soir.com a obtenue ce 11 février de plusieurs sources fiables.

En effet, d’après plusieurs sources françaises dont Ouest France, l’UE veut déployer son agence de protection des frontières (Frontex) au Sénégal, pays devenu, ces dernières années, lieu de provenance (ou de transit) de quelque milliers de migrants clandestins qui débarquent tous les ans aux larges des côtes italiennes ou espagnoles.

La révélation a été faite par Ylva Johansson, commissaire européenne chargée des affaires intérieures. D’ailleurs, sur son compte officiel Twitter consulté par Lecourrier-du-soir.com, on y retrouve une photo d’elle (posant la première pierre) accompagnée d’Antoine Diome, ministre sénégalais de l’Intérieur.

“Première pierre au QG d’Air Police et Frontière au Sénégal. Un partenariat de lutte contre le trafic de migrant à l’ordre du jour avec le ministère sénégalais de l’Intérieur”, a-t-elle commenté. Et d’ajouter : “l’Europe a besoin de plus de migrants, mais pas au prix de leurs vies par voie routière ou maritime. L’immigration peut être gérée lorsque les pays de provenance, de transit ou de destination coopèrent”.

“Des milliers de clandestins ont péri en 2021”

L’information a été confirmée par la chaîne France 24 qui nous a appris qu’en marge d’une conférence de presse, la commissaire européenne en charge des affaires intérieures a fait savoir que si l’Etat du Sénégal est partant, l’UE pourrait déployer des équipements de surveillance tels que des drones ainsi que des agents du Frontex pour lutter contre le phénomène.

Il convient de souligner que cette initiative est lancée par l’Union Européenne après les nombreux décès notés ces dernières années sur les routes de l’immigration clandestine. Ainsi, d’après les données fournies par l’ONG International Organization for Migration (IOM), quelque 1 200 migrants ont péri en 2021 lors de leur périple. Mais, ce chiffre a été revu à la hausse par l’ONG espagnole “Caminando Fronteras” qui parle de plus de 4 000 morts ou portés disparus.

Pour rappel, la visite d’Ylva Johansson intervient deux jours seulement après celle de d’Ursula von der Leyen, présidente de la Commission Européenne qui a rencontré le président Macky Sall à Dakar cette semaine. En marge de cette visite, elle a promis un investissement de plus de 150 milliards destinés à l’Afrique.