USA : pour séduire le lobby juif AIPAC, le Maroc accuse l’Iran de chercher à déstabiliser l’Afrique du Nord et de l’Ouest

Le Maroc accuse l’Iran de chercher à déstabiliser l’Afrique du Nord et de l’Ouest

Devenu grand ami et partenaire de l’Etat d’Israël à la suite de la normalisation des relations diplomatiques entre les deux pays survenue le 10 décembre 2020, le Maroc entend apporter un soutien de taille à son nouvel allié qui mène une guerre sans merci contre la République Islamique d’Iran.

Pour le royaume chérifien, cette guerre contre l’Iran est légitime comme l’affirme le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita. C’est en tout cas ce que Lecourrier-du-soir.com a appris du média saoudien Ashar Al-Awsat qui relaie les propos tenus par le chef de la diplomatie marocaine qui a pris part à un événement organisé par le tout-puissant lobby juif américain, AIPAC.

Dans l’interview accordée à la chaîne privée d’AIPAC, Nasser Bourita a tiré à boulets rouges sur le régime iranien l’accusant ouvertement de menacer l’intégrité territoriale du Maroc ainsi que sa sécurité en soutenant le Front Polisario (mouvement indépendantiste sahraoui) à qui il fournit des armes et dont il forme les militants avec l’unique objectif qu’ils attaquent le royaume chérifien.

“L’Iran détruit l’Islam modéré que le Maroc promeut en Afrique de l’Ouest”

Parlant de l’influence de l’Iran en Afrique de l’Ouest, le chef de la diplomatie iranienne ne mâche pas ses mots. “Les activités de l’Iran en Afrique de l’Ouest détruisent l’Islam modéré que le Maroc promeut durant des siècles dans cette région”, dénonce Bourita qui ajoute que parmi les objectifs de l’Iran, il y a aussi la déstabilisation de l’Afrique du Nord.

Il convient de souligner que depuis la normalisation de ses relations avec l’Etat hébreux en décembre 2020, le Maroc occupe une place de choix dans les relations entre Israël et le monde arabe. D’ailleurs, le pays a été invité à prendre part à l’événement d’AIPAC, une première et le Maroc est aussi invité à participer au sommet international sur le tourisme qui se tiendra à Tel Aviv les 15 et 16 juin.