« J’ai de l’éthique » : battu à Barcelone, Valls promet qu’il ne reviendra pas en France

0
337

Manuel Valls s’est prononcé sur son avenir politique ce dimanche à la suite de la proclamation des résultats des élections municipales. L’ex premier ministre français reconnaît avoir échoué, mais assure qu’il ne quittera pas la Catalogne pour la France, tel qu’annoncé par plusieurs médias

Après sa défaite aux élections municipales de ce 26 mai à Barcelone, Manuel Valls, ex premier ministre français, a réagi. Dans une série de twittes, l’ex socialiste, aujourd’hui allié à Ciudadanos, un parti libéral, ne cache pas sa déception suite à la publication des résultats par la presse.

« Mes résultats sont meilleurs par rapport à 2015 (…). Je ne peux pas être content de ma ville », a-t-il twitté. Toutefois, l’ex maire d’Evry ne s’avoue pas vaincu. Il a immédiatement promis à ses électeurs de rester dans la ville pour défendre la Catalogne face à l’indépendantisme catalan.

« Barcelone c’est ma vie, je suis lié à cette ville. J’ai un engagement avec les électeurs, j’ai de la cohérence et de l’étique. Je serai toujours un serviteur public », insiste-t-il. Faisant allusion à la victoire d’ERC, parti indépendantiste, il ajoute : « le résultat des élections n’est ni bon pour Barcelone, ni pour la Catalogne, ni pour l’Espagne. Nous avons échoué à freiner le séparatisme (…). Il faudrait que les constitutionnalistes réagissent », martèle-t-il.

« Nous n’avons pas atteint l’objectif que nous nous étions fixé »

Ce dimanche, quelques minutes après la proclamation des résultats, Manuel Valls s’est réuni avec son équipe de campagne et quelques électeurs dans un hôtel de Barcelone. Il a tenté de les rassurer. « Nous n’avons pas atteint l’objectif que nous nous étions fixé de freiner le populisme et l’indépendantisme à Barcelone. Mais, mon engagement envers Barcelone est vif. (…) Ce fut une première étape personnelle, politique et je continue », a-t-il déclaré sous les applaudissements.

Pour rappel, Manuel Valls a fini en cinquième position dans les élections municipales à Barcelone, n’ayant obtenu que 11,9% des voix. Sa défaite n’a pas été une grosse surprise car elle avait été annoncée depuis plusieurs semaines par les médias locaux. La question était de savoir s’il allait revenir en France. Manuel Valls a tranché. Sa vie est à Barcelone.