« Jésus était Palestinien » : l’activiste musulmane Linda Sarsour crée la polémique aux USA

0
369

Linda Sarsour, célèbre activiste musulmane aux Etats-Unis, a écrit sur son compte twitter ce 06 juillet que Jésus Christ était Palestinien. Des propos qui ont suscité une vive réaction des juifs

Linda Sarsour, célèbre activiste nord-américaine, de confession musulmane, a défrayé la chronique ce 6 juillet sur les réseaux sociaux. En effet, dans un twitte publié sur son compte officiel et dans lequel elle réagissait au conflit israélo-palestinien, l’activiste politique a fait une révélation qui n’a pas plu à la communauté juive américaine.

« Jésus est né à Bethléem. Bethléem est en Palestine. En ce moment, il est occupé militairement par Israël et il est devenu la terre d’une belle communauté chrétienne. Oui, la terre natale de Jésus est sous occupation », écrit Linda Sarsour. Un twitte qui n’est pas passé inaperçu.

« Jésus est totalement juif »

L’écrivain de confession juive, Lee Henderson, a immédiatement répondu à l’activiste. « Jésus était totalement juif. Dire autre chose que cela est une tentative scandaleuse d’effacer plus d’un millénaire d’histoire juive », réagit-il. Et il n’était pas le seul. Yaïr Netanyahou, fils de Benjamin Netanyahou, a aussi réagi se demandant si Linda Sarsour n’était pas bête.

Dans la presse israélienne, on précise que les déclarations de Sarsour proviennent de la députée américaine, Ilhan Omar, connue pour son attachement à la Palestine et qui, dans un twitte posté sur son compte en avril dernier, avait fait savoir que Jésus serait un Palestinien à la peau sombre.

« Une version qui divise »

Des affirmations totalement démenties par les rabbins juifs qui estiment que seuls les Palestiniens croient encore en cette version. « Pour les gens qui n’ont aucune connaissance théologique ou historique, l’idée que Jésus était Palestinien crée une nouvelle version pour les Palestiniens. Si certains peuvent dire que Jésus était Palestinien il y a 2 000 ans, alors cela veut que les Israéliens occupent une terre palestinienne », explique le rabbin Abraham Cooper.

Rappelons que la version selon laquelle Jésus serait Palestinien est toujours défendue par des hautes autorités palestiniennes, dont Mahmoud Abbas, chef de l’Autorité Palestinienne. En effet, en décembre 2013, s’adressant à des milliers de Palestiniens, le président Abbas avait déclaré que Jésus était un « messager palestinien » avant de dénoncer l’occupation de Bethléem par l’Etat d’Israël.