La belle vie de Fillon : condamné à 1 an de prison, il vient pourtant d’être recruté par le géant de la pétrochimie russe, Sibur

François Fillon, ancien premier ministre français, vient de rejoindre le géant de la pétrochimie russe, Sibur. Cette nomination intervient un mois après sa condamnation à 1 an de prison ferme par la justice française dans une affaire d’enrichissement illicite

En France, l’élite politique semble intouchable, et ce malgré les condamnations de la justice. En effet, en dépit de sa condamnation à 1 an de prison, Nicolas Sarkozy, ex président de la France, continue de vaquer librement à ses occupations et ses activités se portent à merveille. D’ailleurs, en octobre 2021, il a été révélé dans la presse que son cabinet d’avocat avait empoché 8 millions d’euros en 2020.

Et ce n’est pas tout. Ces dernières heures, c’est un autre poids lourd de la politique française, lui aussi condamné, qui fait parler de lui. Il s’agit de François Fillon, ex premier ministre de la France qui a récemment écopé d’1 an de prison ferme et de 375 000 euros d’amende pour “enrichissement illicite”.

Pourtant, malgré cette condamnation, l’ex chef de gouvernement de Sarkozy vient de rejoindre le Conseil d’administration de la pétrochimie russe, Sibur. L’information a été donnée par la multinationale russe dans un communiqué publié sur son site et consulté par Lecourrier-du-soir.com. François Fillon y occupe la 10ème place sur une liste de 12 nouvelles personnalités internationales qui ont rejoint l’entreprise.

“10 000 euros par mois”

En France, l’information n’est pas passée inaperçue. En effet, d’après Le Monde, l’entreprise Sibur est très proche du pouvoir actuel dirigé par Vladimir Poutine. “La proximité de la société avec le pouvoir russe s’est illustrée à une autre occasion : en 2020, des enquêtes de presse ont révélé qu’après son mariage en 2013 avec l’une des filles de Vladimir Poutine, l’homme d’affaires Kirill Chamalov, fils d’un ami du président, avait reçu des parts dans l’entreprise à prix cassé. M. Chamalov avait, en effet, acquis 3,8 % des actions du groupe, via des transactions offshore réalisées quelques mois après le mariage, pour la somme de 100 dollars. Leur valeur était, à l’époque, de 380 millions de dollars”, révèle Le Monde.

Il convient de rappeler que ce n’est pas la première fois que Fillon est recruté par une grosse boîte. En 2017, il avait rejoint Tikeuhau Capital, fonds d’investissement qui gère un actif de 10,3 milliards de dollars. D’après des informations fournies par la presse française, François Filon toucherait un salaire de 10 000 euros par mois.