United Airlines menace ses 67 000 employés : “faites-vous vacciner avant le 25 octobre ou vous serez tous virés”

La compagnie aérienne, United Airlines, exige de ses salariés qu’ils se fassent vacciner avant le 25 octobre. A défaut, ils seront tout simplement licenciés

Obliger les citoyens à se faire vacciner est devenu tout à fail normal aux Etats-Unis. Si en Europe, notamment en France, certaines entreprises préfèrent recourir à des rémunérations, au pays de l’Oncle Sam, la nouvelle règle est claire : refuser le vaccin est synonyme de limogeage.

“Le 25 octobre, date limite pour se faire vacciner ou être viré”

Et parmi les entreprises qui ont pris l’initiative de rendre la vaccination obligatoire pour leurs employés, figure la compagnie aérienne : United Airlines. En effet, d’après la chaîne américaine, CNBC, cette compagnie va obliger ses 67 000 salariés à se faire vacciner avant le 25 octobre. Les employés rétifs au vaccin seront tout simplement licenciés.

La source ajoute que la décision très radicale prise par United Airlines n’est pas passée inaperçue car elle a immédiatement inspiré les compagnies concurrentes qui, elles-aussi, ont exigé la vaccination obligatoire. C’est le cas de Frontier Airlines qui a demandé à ses salariés de se faire vacciner avant le 1er octobre ou d’être soumis à des tests réguliers.

D’après la chaîne CNBC, United Airlines a toujours voulu éviter d’imposer le vaccin obligatoire à ses salariés, préférant recourir à des rémunérations. Cependant, c’est en juin que la compagnie aérienne changera d’avis. CNBC fait savoir que la décision de United Airlines est l’une des plus strictes jamais prises jusqu’ici par une compagnie aérienne américaine.