La Cour Européenne a tranché : “la vaccination obligatoire est nécessaire dans une société démocratique”, dit-elle

La Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH) a tranché dans un arrêt rendu public ce 8 avril. Pour elle, la vaccination obligatoire est “nécessaire dans une société démocratique”

La Cour Européenne des Droits de l’Homme ouvre la porte à une vaccination obligatoire. En effet, en pleine pandémie à Coronavirus, la Cour estime qu’il n’y a aucune violation en imposant la vaccination aux enfants. La position de la CEDH a été défendue dans un arrêt intégralement lu par Lecourrier-du-soir.com et rendu public ce 8 avril.

En effet, la Cour a publié un arrêt dans une affaire qui oppose des familles tchèques à leur Etat. Des enfants issus de ces familles avaient été refusés par des écoles maternelles du pays pour n’avoir pas été vaccinées. En saisissant la Cour Européenne des Droits de l’Homme, les familles pensaient pouvoir obtenir gains de cause. Elles ont finalement été déboutées.

“Vers une vaccination ant-Covid obligatoire?”

Ainsi, dans l’arrêt rendu ce 8 avril, la CEDH rejette l’idée que l’Etat tchèque ait violé l’article 8 sur les droits à la vie privée. “Dans le jugement rendu aujourd’hui dans le bras de fer qui oppose des familles à l’Etat tchèque, la Cour Européenne des Droits de l’Homme, par une écrasante majorité de voix (16 contre 1), a délibéré qu’il n’y a aucune violation de l’article 8 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme”, tranche-t-elle.

Pour la Cour Européenne des Droits de l’Homme, l’Etat tchèque n’a fait que protéger la santé ainsi que les droits des autres en insistant sur le fait que la vaccination protège à la fois la personne vaccinée mais aussi son voisin qui ne le serait pas. La CEDH note que la vaccination obligatoire des enfants a été soutenue par les autorités médicales du pays. Pour la Cour, la vaccination obligatoire est “nécessaire dans une société démocratique”.

La question à se poser à partir de ce verdict est celle de savoir si cette décision servira à rendre la vaccination contre le Coronavirus obligatoire. A cette question, Nicolas Hervieu, juriste spécialiste de la CEDH, semble avoir la réponse. “cet arrêt vient conforter la possibilité d’une obligation vaccinale sous conditions dans l’actuelle épidémie de Covid-19”, prévient-il.

Pour lire l’arrêt de la Cour Européenne des Droits de l’Homme, cliquez ici : CEDH