Exclusif : le gouvernement Macron a versé 1 million à un fonds pour financer ses opérations secrètes en Syrie

La France a apporté un soutien financier de 1 million d’euros à l’Organisation For the Prohibition of Chemical Weapons qui lutte contre la prolifération des armes chimiques. Mais, dans le communiqué lu par Lecourrier-du-soir.com, il est clairement précisé que cet argent servira aussi à soutenir les missions spéciales et les “opérations de contigence” (opération militaire) de l’organisation 

Soutien crucial dans la lutte contre la prolifération des armes chimiques ou ingérence déguisée contre un pays souverain? La question se pose. En tout cas, la France semble bien décider à en découdre avec le régime syrien dirigé par le président Bachar Al-Assar sans trop se mouiller.

C’est du moins l’analyse que nous pouvons faire de l’information que Lecourrier-du-soir.com a obtenue ces dernières heures de l’OPCW (Organisation pour la Prohibition des Armes Chimiques). Sur son site officiel, l’organisation a révélé ce 10 mai que le gouvernement français a apporté une contribution à hauteur de 1 million d’euros au fonds fiduciaire géré par l’organisation et destiné à la Syrie.

Dans le communiqué intégralement lu par Lecourrier-du-soir.com, on pouvait lire : “le fonds (fiduciaire) soutient les missions spéciales et les opérations de contingence liées spécifiquement à la République Arabe de Syrie”. Les termes peuvent semer le doute dans la tête de certains mais dans le jargon militaire américain, “opérations de contingence” veut dire tout simplement : “opération militaire”

Le communiqué ajoute également que le soutien financier apporté par la France a pour but d’éliminer totalement le programme d’armes chimiques de la Syrie et de clarifier des faits concernant l’usage supposé d’armes chimiques dont le gouvernement syrien a été accusé en 2014.

Sur le site de l’OPCW, des informations supplémentaires ont été fournies sur cette contribution financière de Paris. En effet, d’après l’organisation, elle (la contribution) a été formalisée à la date du 7 mai à La Haye par le Représentant Permanent de la France auprès de l’OPCW, son Excellence l’ambassadeur Louis Vassy et le directeur général de l’organisation, son Excellence Fernando Arias.

Il convient de préciser que la France mène des opérations militaires en Syrie depuis 2015. De source sûre, Paris a entretenu des relations très étroites avec le groupe SDF (Syrian Democratic Forces), un groupe soutenu aussi par les Etats-Unis. Le groupe est surtout connu pour son rôle dans la lutte contre l’Etat Islamique et les forces turques dans la partie nord de la Syrie.