La retraite en or qui attend le président ivoirien : le Qatar veut confier un fonds de 2 milliards dollars à Ouattara

Le Qatar s’apprête à lancer un fonds d’investissement d’un capital de 2 milliards de dollars exclusivement destiné à financer des projets d’infrastructures en Afrique. Doha a désigné le président de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, pour diriger ce fonds une fois qu’il aura pris sa retraite politique

Le Qatar, conscient des gigantesques atouts de l’Afrique, veut marquer sa présence sur ce continent tel que le font les plus grandes puissances occidentales et asiatiques (France, Etats-Unis, Chine, Russie…) qui ont pignon sur rue sur le continent depuis plusieurs décennies.

Le Qatar ne veut surtout rester en marge de cette nouvelle guerre géopolitique qui se joue sur un continent pressenti pour devenir l’avenir du monde. Ainsi, après avoir apporté son soutien logistique à la France dans la guerre contre le Mali, Doha veut investir dans la finance et a déjà commencé à choisir ses pions.

“Ouattara pourrait diriger ce projet qatari”

C’est du moins ce que nous apprend le média d’investigation The Africa Report. En effet, d’après cette source, le Qatar s’apprête à lancer un fonds d’investissement d’un capital de de 2 milliards de dollars qui sera consacré au financement de projets d’infrastructures en Afrique subsaharienne.

Pour mener à bien ce projet, Doha a déjà trouvé un partenaire de taille : Alassane Ouattara, actuel président de la Côte d’Ivoire. “Selon nos informations, on a demandé au président Alassane Ouattara de la Côte d’Ivoire s’il voulait diriger cette structure une fois qu’il aura pris sa retraite politique”, révèle The Africa Report qui ajoute que le président ivoirien a été sondé bien avant la mort de son ex premier ministre Gon Coulibaly survenue en 2020.

“Abidjan pourrait devenir le siège de ce fonds d’investissement”

La même source indique également que la capitale de la Côte d’Ivoire, Abidjan, a été choisie par le Qatar pour abriter le siège de ce fonds d’investigation. “Ce fonds d’investissement du Qatar devrait être opérationnel vers 2022-2023”, renseigne le site d’investigation.

Le projet s’accélère à grands pas car, toujours selon la source, le Qatar investit déjà dans le domaine des affaires mais aussi dans le domaine juridique. En effet, selon The Africa Report, à la demande du gouvernement ivoirien, Doha a financé un tribunal spécialisé dans les contentieux financiers et dont l’objectif est de lutter contre la corruption.