La Russie menace d’infliger une amende de 6 500 dollars aux étrangers qui font la pub de l’homosexualité

Le parlement russe prévoit une amende 6 500 dollars assortie d’une expulsion pour tout étranger qui promeut l’homosexualité dans ce pays

La Russie déclare la guerre à la cause LGBT. En pleine guerre en Ukraine et en pleine crise diplomatique avec l’Occident, Moscou ouvre un autre front : celui de la guerre contre la propagande de l’homisexualité sur son sol. Un sujet sur lequel Poutine et son gouvernement ne rigolent pas.

Et les faits sont là pour le confirmer. En effet, d’après l’agence de presse russe Tass, un projet de loi soumis à la Douma (la chambre basse du Parlement russe) prévoit d’expulser tout étranger qui promeut l’homosexualité en Russie. Et ce n’est pas tout. La personne en question se verra infligée une amende de 6 500 dollars.

D’après le média russe, le projet prévoit également une amende de 1 600 à 3 200 dollars pour les organes de presse étrangers qui tenteraient de promouvoir la cause LGBT sur internet. Outre la sanction financière, l’organe de presse en question sera expulsé de la Russie.

Il convient de rappeler que ce n’est pas la première fois que la Douma menace d’interdire la propagande pro-LGBT sur son sol. En effet, en juillet dernier, Alexander Khinshtein, président du Comité en charge de la communication et des Technologies du Parlement russe, avait déjà annoncé la décision.

“Je soutiens totalement cette initiative lancée par Vyacheslav Volodin, speaker du Parlement russe, d’interdire la propagande des valeurs non-traditionnelles”, avait-il fait savoir, ajoutant que le Parlement a d’ailleurs commencé à travailler sur des initiatives similaires.

Pour Alexander Khinshtein, il s’agira d’interdire la propagande pro-LGBT aux citoyens russes de tout âge, dans les médias, sur internet, sur les réseaux sociaux mais aussi dans les films diffusés sur les chaînes russes. Pour ce faire, les députés envisagent de faire voter un projet de loi pour punir sévèrement toute promotion de l’homosexualité en Russie.