La stratégie astucieuse de Macron : en coupant les aides au logement, il a économisé environ 10 milliards d’euros

Un rapport de la Fondation Abbé Pierre, consulté par Lecourrier-du-soir.com, dénonce les coupes de l’Etat français sur les aides au logement (APL) qui lui auraient permis d’économiser 10 milliards d’euros

L’Etat français aurait économisé 10 milliards d’euros depuis 2017 sur les APL. C’est ce que Lecourrier-du-soir.com a appris ce 3 février d’un rapport de la Fondation Abbé Pierre que notre média a pu consulter. Le rapport, baptisé “26ème rapport sur l’état du mal-logement en France 2021”, dénonce les coupes sur l’APL, mais aussi sur d’autres secteurs.

“Alors que le coût du logement est toujours plus lourd dans le budget des ménages,
surtout ceux frappés de plein fouet par la crise, le gouvernement a non seulement
refusé de revenir sur les coupes effectuées dans les APL depuis trois ans, mais
en a effectué de nouvelles. 750 millions d’euros d’économies sont en effet prévus
sur les APL en 2021 grâce au calcul en temps réel des ressources des allocataires”, déplore la Fondation.

Et d’ajouter : “l’économie générée devrait être inférieure à celle envisagée initialement (1,3 milliard d’euros) en raison de la crise économique, même si aucune étude d’impact
n’a été produite par le gouvernement. Cette réforme dite de “contemporanéisation
des APL” aboutira à des diminutions ou suppressions importantes d’APL pour
deux raisons pour des centaines de milliers d’allocataires. D’une part, le système
actuel permettait déjà des ajustements à la hausse des APL en cas de chute de
revenus, mais plus rarement dans l’autre sens. L’ajustement des APL en temps réel
fera donc plus de perdants que de gagnants. Les jeunes prenant un premier emploi
devraient être les premiers touchés, malgré des mesures transitoires pour 2021
visant à les ménager”.

Pour la Fondation, l’Etat aurait économisé plus de 10 milliards d’euros en cumulant toutes les coupes. “Après des attaques incessantes depuis 2017 contre les APL (coupe de 5 euros
par mois, désindexations régulières de l’inflation, réduction de loyer de solidarité
dans le parc social, suppression de l’APL-accession), cette nouvelle réforme porte
pour 2021 à 3,7 milliards d’euros par an le cumul des coupes successives dans ces
aides destinées aux locataires à bas revenus, cible évidente de Bercy (voir graphique
ci-après)”, note le rapport.

“10 milliards d’euros auraient été économisés”

Et d’ajouter : “en cumulant toutes les coupes effectuées depuis 2017, ce sont plus de
10 milliards d’euros qui auront été économisés sur les APL entre 2017 et 2021.
Rappelons qu’en 2018, les ménages bénéficiaires avaient des ressources en moyenne
équivalentes à 0,73 SMIC et 40 % avaient un revenu entre 0 et 0,5 SMIC”.

Dans son rapport, la Fondation n’a pas manqué de dénoncer la décision du gouvernement de puiser dans les fonds d’Action Logement qui détient près d’un cinquième des HLM en France. Rappelons qu’en septembre 2020, il a été révélé par plusieurs sources dont Lecourrier-du-soir.com que Macron allait puiser 1 milliard d’euros des caisses du logement social. Une décision qui avait été largement décriée par l’opinion.

Pour lire le rapport de la Fondation Abbé Pierre, cliquez ici : Rapport Abbé Pierre