Le Bahreïn reconnaîtra les produits fabriqués dans les colonies juives comme des produits israéliens

0
592

Le ministre du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme du Bahreïn, a fait savoir jeudi 3 décembre lors de son voyage en Israël que son pays reconnaîtra les produits en provenance des colonies juives comme des produits israéliens

Le Bahreïn a-t-il poignardé la Palestine dans le dos? Difficile d’affirmer le contraire car ce qui s’est passé ce 3 décembre ressemble tout de même à une véritable trahison au moment où le peuple palestinien se plaint d’être de plus en plus abandonné par ses frères arabes qui normalisent leur relation diplomate en masse avec l’Etat d’Israël.

En effet, lors de sa visite en Israël ce jeudi, Zayed Alzayani, ministre du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme du Bahreïn, a surpris plus d’un par une décision jusqu’ici inattendue. Selon lui, son pays ne fait aucune distinction entre les produits fabriqués en Israël et ceux produits dans les colonies illégales.

“Nous les considérerons comme des produits israéliens’

A la question de savoir si le Bahreïn considérera les produits en provenance des colonies juives comme originaires d’Israël, il répond : “nous n’allons pas entrer dans les détails, mais nous les considérerons comme des produits israéliens. Et espérons que tous les produits du Bahreïn seront considérés en Israël comme des produits du Bahreïn”.

Et d’ajouter : “nous traitons avec les compagnies israéliennes et les citoyens israéliens de la même manière que nous traiterions avec une compagnie saoudienne, indienne, italienne, allemande ou chinoise. Il n’y a aucune restriction ni traitement préférentiel ni règles spéciales. Nous avons ouvert un nouveau chapitre avec Israël”, a-t-il fait savoir.

“Le Bahreïn emboîte le pas aux Etats-Unis”

Cette décision du gouvernement du Bahreïn est en droite ligne avec celle annoncée le 19 novembre dernier par Mike Pompeo, secrétaire d’Etat américain, lors d’une tournée qui l’a mené dans les colonies juives, une première pour un secrétaire d’Etat américain. Lors de ce voyage, il avait également promis aux autorités israéliennes que les Etats-Unis vont demander que les produits fabriqués dans les colonies juives soient étiquetées “Made In Israel”.

“On exigera des producteurs qui travaillent dans des zones où Israël exerce son autorité d’étiqueter leurs produits ‘Israël’, ‘Produits en Israël’ ou “Made in Israel’ lorsque ces produits doivent être exportés vers les Etats-Unis”, avait-t-il clairement fait savoir. Et Mike Pompeo d’ajouter : “nous n’accepterons pas des étiquetages tels que ‘Cisjordanie’ ou ‘Gaza’ ou autres du genre surtout lorsqu’on sait que la Cisjordanie et la Bande de Gaza sont politiquement et administrativement séparées et devraient être traitées comme tel”.