Le coeur de la construction, les installations électriques

0
111

Les circuits électriques, lorsqu’ils sont liés se représentent alors comme un ensemble d’appareillages qui composent une installation électrique. Ces installations sont perçues comme le coeur d’un projet de construction.

En effet, aujourd’hui chaque bâtiment est nourrit par des installations électriques et sanitaires. L’eau et l’électricité sont les principales composantes d’une habitation pour qu’elle puisse accueillir un public.

En fonction de la nature du bâtiment, les circuits électriques peuvent être pensés pour des habitations privées, des emplacements industriels comme des entrepôts, des locaux commerciaux ou encore des bureaux professionnels. Ces alimentations sont ensuite reliés aux réseaux des villes. 

Installer son réseau électrique 

L’électricité c’est une énergie dont tout le monde dispose aujourd’hui facilement. Cependant, son accessibilité ne la rend pas moins dangereuse. En effet, chaque année des centaines d’accidents arrivent à des particuliers et des professionnels qui se font court circuiter.

Pour palier à des accidents éventuels et des incendies ou passation de courant forts, de nombreuses normes existent. Les dernières lois résultant dans des normes liées à l’installation et à l’alimentation des circuits électriques pour garantir la sécurité des citoyens et des biens privés et publics.

Dessiner un réseau sécurisé 

De nos jours, les professionnels et particuliers apprécient tout particulièrement l’arrivée de logiciels de création de schéma électroniques sur le marché. Par exemple, l’entreprise Altium Designer propose des solutions clés en main.

Des obligations à suivre dans l’implémentation des composants

Chaque réseau électrique doit comporter une prise en terre éloignée des circuits et points d’eau courante, un disjoncteur différentiel ou en branchement ainsi que un ou des tableaux de répartition avec option en coupe circuits pour plus de sécurité.

Ces éléments basiques s’ajoutent à une liste de composants moins importants mais nécessaires en fonction des chantiers et projets : des interrupteurs pour actionner les alimentations, un tableau électrique, un compteur et parfois un contacteur. 

Au cas par cas, certains projets demandent une attention particulière lorsque des points d’électricité ou de passage de courants sont à proximité de zones humides ou points d’eau. En effet l’eau et l’électricité sont deux énergies incompatibles au contact. 

Contrôler son alimentation pour garantir sa sécurité 

Réaliser un diagnostic de secrutei sur son réseau électrique est non seulement conseillé mais obligatoire. Cet acte est notamment nécessaire lors de la mise en location d’un bien privé ou public ou encore la vente. De plus, réaliser un contrôle sur son habitation même lorsque vous êtes propriétaire est toujours une bonne idée notamment lorsque vous habitez depuis plusieurs dizaines d’années dans la même habitation ou que ses fondations sont anciennes.

Apprendre des gestes simples qui peuvent vous sauver la vie

En électricité, même lors de travaux minimes il est nécessaire de toujours penser aux gestes barrières suivants pour vous protéger vous et votre entourage. Lorsque l’on manipule un objet ou touche un point de contact électrique il est nécessaire de toujours couper l’électricité.

Couper l’électricité c’est plus précisément couper ou éteindre le disjoncteur général. Il ne faut d’ailleurs jamais toucher les fils ni l’intérieur du corps du disjoncteur général. 

Les appareils électriques ne doivent pas être manipulé avec un corps mouillé ou composé d’eau au premier contact. Par exemple, même avoir les pieds dans l’eau dans une baignoire sans avoir les mains mouillées pour manipuler une ampoule peut vous faire électrocuter.