Covid-19 en France : le Conseil Scientifique prévient : la question de la vaccination obligatoire est sur la table

Bruno Lina, virologue et membre du Conseil Scientifique, a confirmé ce lundi 28 décembre sur LCI que l’hypothèse d’une vaccination obligatoire sera prise au sérieux si le gouvernement n’arrive pas obtenir le nombre de vaccinations nécessaire pour atteindre l’immunité collective

L’hypothèse d’une vaccination obligatoire annoncée par Lecourrier-du-soir.com est malheureusement en train de se réaliser. En effet, ce 26 décembre, dans un article largement partagé sur les réseaux sociaux, le rédacteur en chef du site évoquait l’hypothèse d’une vaccination obligatoire en France compte tenu du pourcentage très élevé de personnes refusant de se faire vacciner (60%).

Notre média s’était en fait basé sur une enquête publiée mi-décembre par Santé Publique France et dont les résultats ont indiqué que seuls 40% des Français se disent prêts à se faire inoculer le vaccin anti-Covid lorsque la campagne de vaccination aura commencé dans le pays. Cette campagne a désormais bien débuté. Le nombre d’anti-vaccins augmente et l’Etat est dans l’embarras.

“Le Passeport Vert, futur sésame des Français vaccinés”

La réalité actuelle est que les Français, en tout cas dans leur immense majorité, refusent le vaccin. Non pas parce qu’ils ne veulent tout simplement pas se faire vacciner, mais parce qu’ils estiment qu’il a été fabriqué à la va-vite et que très peu d’informations ont jusqu’ici été présentées au grand public, ce qui est un argument totalement légitime.

Face à une telle situation, notre média avait émis l’hypothèse que le gouvernement rende le vaccin obligatoire sans prendre trop de risque. C’est-à-dire, il peut recourir au fameux “passeport vert” défendu par plusieurs personnalités politiques dont François Bayrou. Un tel passeport serait ainsi un cadeau offert à toutes les personnes qui se sont vaccinées. Munis de ce document, ces derniers, désormais érigés en citoyens de première classe, peuvent bénéficier de quelques privilèges dont l’accès-libre à certains endroits ou événements culturels ou sportifs.

En conséquence, même si pour l’instant l’Etat refuse de dire qu’il rendra le vaccin obligatoire (afin de ne pas déclencher un soulèvement populaire), il n’a plus d’autres choix. 15 millions de Français doivent être vaccinés d’ici l’été 2021, a annoncé il y a deux semaines le porte-parole du gouvernement et avec 60% de refus, l’Etat est mal barré.

“Il faut que se développe une immunité collective”

Le vaccin, dans ce cas de figure, sera rendu obligatoire. C’est ce que nous disions il y a deux jours et ce 28 décembre, c’est ce que confirme Bruno Lina, membre du Conseil Scientifique dans une interview accordée à LCI. Pour le virologue, les choses doivent être claires. Si l’immunité collective n’est pas atteinte, le gouvernement sera obligé de recourir à la vaccination obligatoire.

“Pour arriver à un contrôle de cette pandémie, il faut que se développe une immunité collective”, indique le scientifique sur LCI. Et d’ajouter : “cette immunité va freiner progressivement, puis de manière durable, la circulation du virus, et peut être obtenue de deux façons : soit par infection, soit par vaccination”.

“La question de l’obligation vaccinale se posera”

A la question de savoir si l’hypothèse d’une vaccination obligatoire est envisagée, il rétorque sans ambages : “(…) bien évidemment, en un moment donné, on sera rattrapé par la réalité des choses. S’il s’avère que malgré de nombreux efforts au bout de nombreux mois, on n’arrive toujours pas à franchir un niveau de vaccination qui soit satisfaisant pour freiner la diffusion du virus, peut-être que la question de l’obligation vaccinale se posera”.

Pour le virologue, si le scénario d’une vaccination obligatoire venait à se réaliser, ce serait la faute aux anti-vaccins. “Mais là, ce sera la conséquence directe de l’absence de vaccination de ceux qui auront fait la promotion de la non-vaccination quelque part”, prévient Bruno Lina.