Le laboratoire Sanofi prévient les Français : « si un vaccin Covid-19 est trouvé, il sera réservé aux Américains »

0
261

Le laboratoire français, Sanofi, a provoqué une grosse polémique après avoir fait savoir que le vaccin Covid-19 qui sera trouvé sera réservé aux Américains

La déclaration qui ne passe pas. Le patron du laboratoire français Sanofi a créé une vive polémique mercredi après avoir fait savoir que si jamais un vaccin Covid-19 venait à être trouvé, il serait d’abord réservé aux citoyens américains en priorité. Les propos de Paul Hudson a été tenus lors d’une interview accordée au média américain, Bloomberg.

« Les Etats-Unis ont le droit d’avoir la plus grosse précommande parce que son gouvernement a pris le risque en investissant », a-t-il déclaré ajoutant que dans le contrat de partenariat qui lie le laboratoire français au gouvernement américain, il est clairement spécifié que les Etats-Unis ont priorité sur les autres.

Et de poursuivre : « j’ai fait des campagnes en Europe pour leur dire que les Etats-Unis seront les premiers à avoir le vaccin. Ce sera ainsi parce qu’ils ont investi afin d’essayer de protéger la population, de redémarrer leur économie ». Les propos de Hudson ne sont pas passés inaperçus. En France, le gouvernement dénonce une déclaration « inacceptable ».

« Le gouvernement dénonce des propos inacceptables »

« Ce qu’a déclaré Sanofi hier est anormal. Pour nous, ce serait inacceptable qu’il y ait un succès privilégié de tel ou tel pays sous un prétexte qui serait un prétexte pécunier », s’est agacée Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat à l’Economie. Dans la classe politique, les déclarations du PDG de Sanofi ne passent pas non plus. En tout cas, Yannick Jadot n’a pas apprécié. « Sanofi doit se mettre au service de la santé des Français », tonne-t-il.

Ce jeudi, le président de Sanofi Olivier Bogillot a tenté d’éteindre le feu dans une interview accordée à la chaîne BFMTV. « Nous nous sommes toujours engagés à ce que dans des circonstances sans précédent, le vaccin que nous pourrons mettre au point soit accessible à tous », rectifie-t-il.

« La classe politique s’indigne »

Mais, trop tard. La colère des Français suite aux déclarations de Hudson sont déjà là et se manifestent sur les réseaux sociaux. « Il est impensable qu’une entreprise qui a son siège en France et qui bénéficie de crédit d’impôts recherche délivre un vaccin aux Etats-Unis avant nous. Vous devez réagir », s’est indigné Xavier Bertrand, élu de droite.

Pour le député de la France Insoumise, Bastien Lachaud, c’est une honte. « Honte ! Sanofi a touché + 1,5 milliards de CIR en 10 ans, des centaines de millions de CICE ! Il faut en venir avec les patrons voyous de Big Pharma et créer un pôle public du médicament. On a bien nationalisé Renault pour trahison et collaboration en 1945 », a-t-il twitté.