Le rappeur AkON injecte 2 millions de dollars dans l’Etat du Congo pour exploiter une mine d’or et de cuivre en RDC

0
473

Le rappeur sénégalo-américain vient d’injecter 2 millions de dollars dans une entreprise publique congolaise (RDC) pour financer l’exploitation d’une mine d’or et de cuivre située dans la réserve de Kimono dans le Haut-Katanga

Rien n’arrête plus le rappeur Akon dans sa course effrénée à l’argent. Après s’être engagé dans un gigantesque projet de création d’une ville écologique au Sénégal dont le financement est estimé à 6 milliards de dollars, le musicien sénégalo-américain jette désormais son dévolu sur l’or et le cuivre congolais.

C’est du moins la révélation faite ce 5 janvier par l’agence de presse Reuters. En effet, d’après Reuters, une entreprise américaine dénommée White Waterfall LLC dont Akon est à la fois président et Président Directeur Général (PDG) a signé un contrat avec le gouvernement congolais pour financer une mine d’or et de cuivre. Akon n’est pas seul dans ce projet. D’après la source, il collabore avec une entreprise étatique dont le nom n’a pas été révélé.

Toujours selon la même source, l’un des contrats dont Reuters a eu connaissance a été signé à la date du 14 décembre dernier par le rappeur qui engage ainsi son entreprise White Waterfall LLC à financer l’étude de faisabilité du projet à hauteur de 2 millions de dollars.

“Une ville écologique au cœur du Sénégal’

Il convient de rappeler que le richissime rappeur, reconverti dans le business, est en train de construire une ville écologique baptisée Akon City à hauteur de 6 milliards de dollars. Selon Prweb.com, la première phase du projet Akon City devra être achevée d’ici la fin de l’année 2023.

Des routes y seront construites ainsi que des hôtels, une police, une école, une déchetterie et une centrale électrique. La phase 2 du projet devra être entamée en 2024 pour être bouclée en 2029. A partir de cette date (2029), seule la crypto-monnaie appelée AKoin y sera utilisée.