Lenteur de la vaccination au Sénégal : la directrice de l’agence américaine USAID rencontre Macky Sall à Dakar

Samantha Power, directrice de l’agence américaine pour le développement international (USAID) et la directrice du Centrer For Disease Control (CDC), Rochelle Walensky, ont rencontré Macky Sall, président du Sénégal, ce 02 février pour aborder la question de la l’accélération de la vaccination dans ce pays dans le cadre du Globa Vax, initiative mise en place par Washington pour aider à relever les défis de la chaîne du froid et de l’entreposage frigorifique des vaccins contre la Covid-19

Les Etats-Unis entendent apporter un soutien de taille à l’Afrique dans la lutte contre le Coronavirus, et le Sénégal ne sera pas en reste. En effet, ce 02 février, Lecourrier-du-soir.com a eu connaissance d’un communiqué de presse publié sur le site officiel de l’agence USAID faisant état d’une rencontre entre Macky Sall, président du Sénégal et Samantha Power, actuelle directrice de l’agence en question.

A en croire le communiqué lu par notre média, Samantha Power ne s’est pas rendue seule à Dakar. Elle a été accompagnée par Rochelle Walensky, actuelle directrice de la CDC (Center For Disease Control). Les trois ont abordé la thématique liée au Global Vaccine Access (Global Vax).

Dans la presse, notre média a appris qu’il s’agit d’une initiative mise en place par le gouvernement américain et qui est destiné à relever les défis de la chaîne du froid et de l’entreposage frigorifique des vaccins contre la Covid-19, entre autres, dans le cadre de la campagne mondiale de livraison.

“400 000 doses du vaccin anti-Covid pourraient se retrouver à la poubelle”

Dans le communiqué publié par l’USAID, l’agence américaine pour le développement international souligne que Samantha Power a salué l’engagement du président sénégalais à immuniser tous les citoyens sénégalais éligibles à la vaccination. Le président Sall, pour sa part, s’est félicité de cette initiative avant de souligner l’importance d’investir dans la vaccination.

Il convient de rappeler que la visite de la directrice de l’USAID et du Center For Disease Control au Sénégal intervient moins de deux mois après la révélation faite par la presse selon laquelle 400 000 doses du vaccin anti-Covid risquent d’être jetées au Sénégal faute de candidats à la vaccination.