Lettre secrète de Castex au Conseil d’Orientation des Retraites : “la réforme des retraites sera poursuivie”, écrit-il

0
220

Jean Castex, premier ministre de la France, a commandé un rapport au Conseil d’Orientation des Retraites (COR) sur la situation financière des retraites dont le déficit est estimé à quelque 30 milliards d’euros. Le premier ministre maintient sa position : “la réforme des retraites sera poursuivie”, assure-t-il. 

La réforme des retraites est de retour comme l’avait prédit LCI en juin dernier. Le média français avait en effet fait savoir que le gouvernement n’avait aucunement l’intention d’abandonner un projet cher à Emmanuel Macron qui justifie son maintien par “une question de crédibilité”.

En juillet, dans une interview accordée à la presse régionale, Emmanuel Macron avait lui-même souligné la nécessité de mener la réforme des retraites jusqu’au bout. “Le débat (que nous avions connu avant la crise) autour de la durée du nombre d’années des cotisations doit continuer à se poser. Nous ne pouvons pas vouloir notre indépendance, la reconquête sociale, économique et environnementale, et être un pays de l’Europe où on travaille le moins longtemps”, disait Emmanuel Macron.

“Un déficit estimé à 30 milliards d’euros”

Entre-temps, son ancien premier ministre, Edouard Philippe, a été remercié et a été remplacé par Jean Castex, un proche de Sarkozy. Ce dernier semble avoir bien compris sa mission et a lui-même commandé un rapport du Conseil d’Orientation des Retraites (COR) sur la situation financière des retraites, comme l’a révélé Challenges.fr.

D’après cette source, le premier ministre a été catégorique dans une lettre adressée à COR. : “la réforme des retraites, dont les travaux ont été suspendus par le président de la République compte tenu de la crise sanitaire, sera poursuivie”, écrit-il. L’hypothèse d’un maintien de la réforme est d’autant plus crédible que, selon Challenges.fr, la première estimation de COR concernant la situation financière des retraites fait état d’un déficit de avoisinant les 30 milliards d’euros.