Libido en baisse – comment gérer le sexe après la pandémie ?

Au sein du couple, le désir des deux partenaires peut subir de manière inévitable des fluctuations dans la durée.

La pandémie que nous avons connu liée au COVID-19 et ses confinements n’ont pas aidé à améliorer la santé sexuelle de milliers de couples. En effet, ce confinement a impacté la libido ainsi que certains aspects de la vie sexuelle.

Comment gérer la libido en baisse et sa vie sexuelle après la pandémie ?

La libido en baisse pendant la crise de la Covid-19 : quel impact sur la natalité ?

Contrairement à ce qui a été annoncé après le premier confinement en France du printemps 2020, les naissances ont énormément baissé d’après le communiqué de l’Insee qui date du 25 février 2021.

En décembre 2020, le recensement a montré 7 % de naissances en moins comparé au même mois l’année précédente.

Cette baisse loin d’être négligeable s’est accentuée le mois suivant en Janvier 2021 pour atteindre 13 % de naissances de moins comparé au même mois l’année précédente.

Le confinement du printemps n’a donc pas contribué à la croissance des naissances, bien au contraire, il a eu l’effet inverse. Ça serait donc le climat anxiogène et l’incertitude face au virus qui ont poussé des milliers de couples à revoir leur décision concernant le projet de naissance.

Comment expliquer la libido en baisse ?

Il faut se retarder sur les causes ainsi que les mécanismes derrière chaque phase de baisse de libido. La variation du désir sexuel peut être expliquée par :

  • La régularité de vos rapports sexuels :

Une longue période sans rapports avec son partenaire peut causer un freinage et des difficultés à redémarrer les mécanismes d’envies et d’attractions sexuels. C’est donc une histoire d’habitude à prendre sans pour autant, arrêter ces rapports pour une longue durée.

  • Le stress externe, la fatigue aigue, la consommation de certaines substances psychoactives, des phases de changements hormonaux ou la consommation de certains médicaments peuvent influencer sur la libido chez la femme comme l’homme.
  • Toute période difficile accompagnée de troubles physiologiques, psychologiques ou émotionnels. Un événement traumatisant dans la vie du couple, une maladie qui touche un proche, …etc. Ce sont ces périodes que nous traversons dans la vie qui peuvent causer un retrait de la libido chez la femme en particulier.

Au-delà des raisons citées, d’autres raisons peuvent interagir avec notre vie sexuelle et s’installent avec la routine, les attentes de chacun mal ou quasiment jamais exprimées.

Cela peut engendrer une baisse progressive du désir. N’oublions pas le manque de temps causé par un nouveau travail, un déménagement, de nouvelles activités familiales ou sportives …Etc.

Certains détails que vous ignorez peuvent s’additionner chaque jour pour freiner votre désir et ainsi, vous causer un blocage sur le long terme en face de votre partenaire.

L’impact du confinement sur la libido en baisse

La crise sanitaire a causé un stress inédit qui s’est invité dans les chambres et dans les foyers des Français. Ce stress a sans doute impacté le sommeil et la libido de milliers de Français. Pour les couples qui ont été confinés, le stress causé par la présence permanente du partenaire ou l’absence d’intimité a causé un impact négatif sur la libido.

Durant le second épisode de confinement, quasiment un tiers de Français (32 %) ont reconnu avoir eu une baisse significative de leurs besoins dans la vie sexuelle selon une étude de l’ IFOP et de l’application Gleeden.

La bonne nouvelle est que les chiffres ont montré une amélioration des désirs chez les couples depuis la fin du second confinement.

La pandémie a sans doute, causé des dégâts chez des couples et leurs vies sexuelles. La crise sanitaire n’a pas épargné non plus les personnes célibataires.

Pour avoir les idées plus claires, nous attendrons quelques études et leurs résultats pour mieux mesurer l’impact du COVID-19 sur la libido des Français.

Comment reprendre confiance sexuellement après la pandémie ?

Une sexologue conseille les couples avec une sexualité en détresse, et des célibataires qui ont du mal à retrouver la maîtrise de leur vie intime de se concentrer avant tout sur soi, ainsi que les sensations qu’on ressent.

C’est important avant de songer aux plaisirs livrés à l’autre. En suivant ces pratiques vous allez créer « selon la sexologue », un cercle positif et énergétique d’excitation chez vous, ainsi que votre ou vos partenaires.

Il peut être important de redécouvrir ensemble votre sexualité et votre désir avec un massage réciproque! Ce type de massage peut avoir de gros bénéfices sur la l’exploration du corps de l’autre et l’augmentation progressive de l’excitation sexuelle.

Exprimé différemment, le sexe peut être considéré comme faire du vélo. Ça ne s’oublie pas malgré les semaines de confinement sans rapports sexuels. Pour regagner confiance, il est important d’arrêter de penser sans cesse qu’on n’arrivera pas à s’y prendre avec son partenaire.

La Dr. Anne-Marie Lazartigues ajoute que la confiance est liée au bon état d’esprit : une vie sexuelle bien épanouie et élaborée dans la bienveillance réciproque ne fait que stabiliser la confiance en soi des deux côtés.

SHARE
Cheikh Tidiane DIENG est fondateur et rédacteur en chef du site www.lecourrier-du-soir.com. Diplômé de Médias Internationaux à Paris, de Langues et Marché des Médias Européens à Dijon et de Langues étrangères (anglais et espagnol) au Sénégal, ce passionné de journalisme intervient dans des domaines aussi divers que la politique internationale, l’économie, le sport, la culture entre autres. Il est aussi auteur du livre : "Covid-19 ; le monde d'après sera une dictature". Contact : cheikhdieng05@gmail.com