L’Occident met la pression sur le Mali : les USA suspendent leur aide militaire et Le Drian va rencontrer la Junte

0
205

Après la formation d’un gouvernement au Mali, les Etats-Unis refusent de reprendre leur coopération militaire avec Bamako et le ministre français des Affaires étrangères doit rencontrer le nouveau gouvernement malien “bientôt”

Les Etats-Unis et la France mettent la pression sur le Mali après l’annonce de la formation d’un gouvernement où les militaires ont obtenu des postes stratégiques. Pour les deux puissances occidentales qui mènent une guerre contre le terrorisme au Sahel, la situation reste inquiétante.

Les Etats-Unis ont annoncé le maintien de la suspension de leur coopération militaire avec le Mali jusqu’à ce que des élections libres et transparentes soient tenues. Quant à la France, son ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, se rendra au Mali très bientôt, d’après le média américain Bloomberg.

“L’Opération Barkhane est maintenue”

L’annonce de la suspension de toute coopération militaire avec le Mali a été faite ce mercredi 7 octobre par Peter Pham, émissaire américain au Sahel. “Tant que des élections ne sont pas tenues et tant qu’un gouvernement constitutionnel n’est pas nommé, nous sommes obligés, en accord avec la loi américaine, de restreindre notre aide militaire”, a-t-il fait savoir.

Cependant, face à la presse, l’émissaire américain a bien souligné que l’opération Barkhane déclenchée par la France et celle de l’ONU seront maintenues afin de faire face au terrorisme dans cette partie d’Afrique. Dans la presse américaine, on a appris que le ministre français des Affaires étrangères se rendra au Mali “bientôt” afin de rencontrer les nouveaux dirigeants du pays et évoquer la question de la transition politique.

“La France et les Etats-Unis n’ont toujours pas confiance à l’armée”

Il convient de souligner que les Etats-Unis et la France n’ont cessé de mettre la pression sur la junte militaire malienne afin qu’elle se retire de la vie politique et procéder à une transition civile dans les plus brefs délais. La formation de ce gouvernement il y a deux jours et dans laquelle les militaires ont été très représentées semble être une menace pour l’Occident.

Il convient aussi de rappeler que les Etats-Unis ont suspendu leur coopération militaire avec le Mali à la date du 21 août, soit trois jours après le coup d’Etat qui a fait tomber l’ancien président Ibrahim Boubakar Keïta (IBK). L’implication de Washington dans cet événement n’a jamais été démontrée, même si l’on sait que le Colonel Assimi Goita a été formé par l’armée américaine.