Loi d’urgence prolongée au 31 mars 2021 : rassemblements limités, tests virologues imposés, établissements fermés

0
2513

Le gouvernement envisage de prolonger la loi permettant de limiter les déplacements et les rassemblements jusqu’au 31 mars 2021

Le gouvernement entend prolonger jusqu’en mars 2021 la loi d’urgence sanitaire qui permet de limiter les rassemblements, les déplacements ou fermer des établissements. L’annonce a été faite par Jean Castex, premier ministre français, ce mardi 8 septembre devant les parlementaires du MoDem.

“Le Parlement (…) sera saisi sûrement d’une prolongation de la loi que vous avez votée il y a quelques semaines sur la sortie de l’état d’urgence sanitaire pour ne pas nous démunir de tout outil face à cette crise qui n’est pas terminée”, a prévenu le premier ministre en déplacement à Sanguinet dans les Landes.

Il convient de rappeler que la loi d’urgence sanitaire a été promulguée à la date du 9 juillet, donnant au Premier ministre, jusqu’à la date du 30 octobre, la prérogative d’ordonner par décret la circulation des personnes et des véhicules, l’ouverture des établissements recevant du public (cinémas, restaurants, bars…), les rassemblements et les réunions sur la voie publique.

“Les internautes en colère”

“Il peut également imposer un test virologique aux personnes qui voyagent en avion entre la métropole et les outre-mer et entre les outre-mer. Les passagers en provenance d’une collectivité d’outre-mer où ne circule pas le virus en sont dispensés”, ajoute le site Vie-Publique.fr. D’après LCI, la loi sera prolongée jusqu’à la date du 31 mars 2021.

La volonté du gouvernement de prolonger cette loi ne laisse pas les citoyens indifférents. En effet, sur les réseaux sociaux, les réactions ont été légion et les craintes d’assister à l’émiettement des libertés individuelles par l’Etat n’ont pas manqué.

“Vers la limitation des rassemblements?”

Dans un contexte politico-social extrêmement tendu, le prolongement d’une telle loi peut évidemment jeter de l’huile sur le feu car il sera interprété par plusieurs opposants, notamment les Gilets Jaunes, comme une manœuvre purement politique pour museler le peuple.

Rappelons que le gouvernement doit s’entretenir ce vendredi 11 septembre avec le Conseil Scientifique afin d’apporter des réponses à la seconde vague que beaucoup craignaient. Parmi les décisions qui seront prises par Emmanuel Macron, il y aura certainement la limitation des rassemblements.