Macron recase ses amis : Didier Tabuteau, ex professeur d’Olivier Véran, nommé à la tête du Conseil d’Etat

Didier Tabuteau a été nommé à la tête du Conseil d’Etat 

Une nomination qui risque de susciter une vive polémique en France. Et ce, en plein débat au Parlement sur le Pass Vaccinal. En effet, il a été rapporté par la presse française ce 05 janvier qu’Emmanuel Macron a finalement choisi Didier Tabuteau à la tête du Conseil d’Etat.

Une nouvelle confirmée par plusieurs sources dont Le Monde. “C’est une nomination que le premier intéressé n’avait pas même imaginée avant que le président de la République ne le reçoive pour l’évoquer, mardi 4 janvier. Didier Tabuteau, 63 ans, a été nommé à la tête du Conseil d’Etat lors du conseil des ministres, mercredi”, nous apprend le média français.

Sur ce personnage très réservé dont la nomination a pris de court la classe politique française, le média 20minutes nous en dit plus. Ainsi, d’après ce média, Didier Tabuteau, jusqu’alors président de la section sociale de l’institution, est également responsable de la chaire Santé de l’Institut d’études politiques de Paris et codirecteur de l’institut Droit et Santé.

Mais, pourquoi avoir choisi cet homme dans un contexte si particulier où l’Exécutif fait face à une véritable révolte anti-Pass Vaccinal à l’Assemblée Nationale? Si, pour le moment, il est difficile de répondre à cette question, un détail n’a, tout de même, pas échappé aux radars de notre média.

En effet, Lecourrier-du-soir.com, en se basant sur un portrait d’Olivier Véran dressé en mai 2020 par le média Le Quotidien du Médecin, a appris que le nouvel homme fort du Conseil d’Etat a été le directeur d’un master auquel Olivier Véran, actuel ministre de la Santé, était inscrit en 2009.

D’ailleurs, en 2014, parlant de Véran, le nouveau vice-président du Conseil d’Etat ne tarissait pas d’éloge à l’endroit de celui qui deviendra plus tard le ministre de la Santé de Macron. “Ce qui m’a frappé, c’est sa curiosité intellectuelle et son humilité. Sa démarche était de bien connaître le système avant de démarrer de nouvelles fonctions. À l’époque, je ne savais pas qu’il aurait cette carrière”, disait Tabuteau.

Et Véran lui rend bien l’ascenseur! Et en 2014, réagissant sur le débat concernant la Sécu, Olivier Véran n’a pas manqué, sur Twitter, de recommander à ses abonnés de lire une analyse faite par Tabuteau sur le sujet et publié en juin 2014 par le média Viva Magazine.

Une proximité entre les deux hommes qui, ce 05 janvier, n’est pas inaperçue sur les réseaux sociaux.