Manif des soignants réprimée : Castaner félicite les policiers pour redorer son blason mais sa tête tombera inévitablement

0
250

Christopne Castaner, ministre de l’Intérieur, multiplie les éloges à l’endroit des forces de l’ordre ces derniers jours. Mais, sa situation risque de ne pas s’améliorer. Son limogeage semble être une certitude totale 

En pleine tourmente avec les forces de l’ordre, Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, tente de redorer son blason. Et la manif des soignants semble être la meilleure occasion pour le faire. En effet, ce mardi, quelques heures après les incidents violents qui ont émaillé la manifestations des soignants, Castaner en a profit pour saluer la réactivité des policiers.

Dans un message posté sur son compte twitter, on pouvait lire : “la manifestation des soignants organisée pacifiquement à Paris a été infiltrée par des casseurs et des personnes hostiles aux forces de l’ordre. Reconnaissance aux effectifs mobilisés qui ont rétabli l’ordre et le soutien aux policiers et gendarmes blessés”.

“Dijon a complètement brisé son image”

Le message de soutien du ministre de l’Intérieur est en réalité une stratégie de séduction qui risque de ne pas jouer en sa faveur d’autant plus que sa démission est réclamée. Rappelons qu’il y a trois jours, 300 policiers manifestant à Nanterre, en région parisienne, avaient posé leurs menottes par terre exigeant la démission de Castaner.

Et ils ne sont pas les seuls. Depuis les violents affrontements qui ont opposé Tchétchènes et Maghrébins à Dijon, l’image de l’homme fort de la sécurité intérieure s’est considérablement dégradée et dans l’opposition, son départ est devenu une question de vie ou de mort.

“L’opposition réclame son départ”

“C’est un ministre faible qui doit démissionner, qui met en danger l’institution (…) qui a tenu un discours tellement caricatural pendant des années”, accuse Alexis Corbière de la France Insoumise. Du côté du Rassemblement National, le discours reste le même. “Il est évident qu’il n’est pas à son poste”, lance Marine Le Pen en faisant allusion au ministre.

La situation est d’autant plus compliquée pour le ministre qu’il aurait perdu complètement la confiance d’Emmanuel Macron. En effet, selon Valeurs Actuelles qui cite Le Canard Enchaîné, le président a tenu en privé la semaine dernières des propos qui confirment que le départ de Castaner du gouvernement ne fait plus l’ombre d’un doute. “Casta, ça ne le fait pas!”, a lancé Macron.