Mauvaise nouvelle au Royaume-Uni : les citoyens vont payer la facture Covid estimée à plus de 500 milliards dollars

corsair situation financiere

Le PAC (Public Accounts Committee), organe rattaché au parlement britannique, a publié un rapport au vitriol étrillant la politique sanitaire de Boris Johnson. D’après le rapport, les citoyens britanniques devront s’attendre à payer la facture du Covid estimé à 372 milliards de pounds, soit plus de 500 milliards de dollars

La Grande-Bretagne qui vient de quitter l’Union Européenne va-t-elle être mise à genou par le Coronavirus? En tout cas, au moment où le pays fait face à une flambée de cas sur toute l’étendue de son territoire, une très mauvaise nouvelle risque d’anéantir les efforts consentis jusqu’ici par les autorités sanitaires pour éliminer définitivement le virus.

En effet, d’après un rapport publié par le Parlement britannique et relayé par plusieurs médias, les citoyens britanniques doivent s’attendre à rembourser la facture très salée du Covid estimée à 372 milliards de pounds, soit plus de 500 milliards de dollars. Une situation alarmante qui inquiète.

“Avec des sommes aussi colossales dépensées dans la lutte contre le Covid, le gouvernement doit être clair maintenant sur la manière dont nous allons sortir de cette crise et sur le nombre de temps nécessaire pour y arriver”, a fait savoir le député Meg Hillier, l’un des rédacteurs dudit rapport.

Et d’ajouter : “ce risque sans fin va répercuter sur le contribuable pendant 20 années à travers des prêts destinés à l’art ou la culture, sans compter les autres risques que les départements publics doivent gérer rapidement”. Dans son rapport, le PAC (Public Accounts Comittee) estime à 26 milliards de livres les pertes liées à la fraude et des défauts de paiement de la part d’entreprises à qui l’Etat avait accordé un prêt bancaire pour leur éviter la mort.