Exil d’Agnès Buzyn : une Commission d’instruction va être saisie pour lui interdire de quitter le territoire français

0
1768

L’avocat Fabrice Di Vizio annonce qu’il saisira la commission d’instruction pour qu’elle interdise à Agnès Buzyn de quitter le territoire français

Un chemin d’exil déjà parsemé d’embûches. Il y a une semaine, Lecourrier-du-soir.com, en se basant sur une information fiable du journal Le Parisien, avait révélé qu’Agnès Buzyn, ex ministre de la Santé d’Emmanuel Macron, envisageait de s’exiler à l’étranger après son échec politique en France.

Le Parisien avait obtenu cette information d’un proche de l’ancienne ministre de la Santé. Une semaine après la révélation, le projet de Buzyn de s’exiler à l’étranger après une année extrêmement difficile risque de ne pas aboutir car un avocat, et non des moindres, a décidé d’empêcher que Buzyn ne quitte le territoire français.

C’est l’information obtenue ce 21 décembre par notre rédaction du média Gala qui cite le média L’Opinion qui, dans son édition parue ce lundi, a consacré une page aux personnalités politiques françaises contre lesquelles des plaintes ont été déposées pour leur implication dans la gestion calamiteuse de la crise sanitaire.

C’est à ce propos que L’Opinion s’est entretenu avec un célèbre avocat connu du grand public. Il s’agit de Fabrice Di Vizio. Pour ce dernier, il est hors de question qu’Agnès Buzyn échappe à la justice française en s’exilant à l’étranger. L’avocat menace sérieusement de faire capoter ce projet.

“Pas question!”

“J’apprends qu’Agnès Buzyn songe à s’établir à l’étranger ? Pas question ! Je vais saisir la commission d’instruction pour qu’elle lui interdise de quitter le territoire, qu’elle auditionne au plus vite et qu’elle la place sous contrôle judiciaire”, lâche Fabrice Di Vizio interrogé par L’Opinion.

Il convient de souligner que Fabrice Di Vizio a fait parler de lui en intentant plusieurs procès aux autorités pour leur gestion de la crise sanitaire. Ainsi, en mars dernier, il a été l’un des premiers avocats à avoir saisi la Cour de Justice de la République contre Agnès Buzyn et Edouard Philippe au nom du collectif des professionnels de santé C19.

Et tout récemment, lorsqu’il a été révélé dans la presse que le président de la République Emmanuel Macron a été testé positif au Covid-19, il a été l’un des premiers à annoncer avoir déposé une plainte contre contre X pour violation du couvre-feu.