Mauvaise nouvelle pour Macron : les contentieux fiscaux ont coûté à l’Etat près de 6 milliards d’euros

Emmanuel Macron, Président de la France

L’Etat français a perdu une somme colossale dans le règlement des contentieux fiscaux en 2020, comme le rapporte Boursorama qui cite un rapport de la Cour des Comptes

A une année d’une présidentielle cruciale pour la France, les mauvaises nouvelles s’accumulent pour le plus jeune président de la Vème République. Si la situation politico-sociale, marquée par les récentes tribunes des membres de l’armée est déjà insoutenable, la situation économique, elle, se passe de commentaire.

En effet, un mois après les révélations d’Olivier Dussopt, ministre des Comptes Publics, qui évalue le coût du Covid-19 à 424 milliards d’euros, les ennuis sont toujours là. Désormais, c’est le coût des contentieux fiscaux qui risquent d’assécher les caisses de l’Etat dans un contexte de crise économique sans précédent.

C’est du moins ce que nous apprend Boursorama. D’après une révélation faite par ce média ce 16 mai, les contentieux fiscaux ont coûté à l’Etat près de 6 milliards d’euros, dont 1,5 milliards d’euros d’intérêts. “C’est 5,5 milliards de plus qu’en 2019 et 4,7 milliards de plus qu’attendu dans le budget initial pour 2020 !”, rapporte Boursorama.

Il s’agit là d’une mauvaise nouvelle qui intervient en pleine crise sanitaire au moment où Emmanuel Macron joue son va-tout à seulement une année de la présidentielle. Rappelons qu’en avril dernier, son ministre des Comptes Publics avait estimé à 424 milliards d’euros le coût de la pandémie à Coronavirus.

D’après Europe 1 qui cite Le Figaro, “le coût de la crise sanitaire pour ces trois années se décompose en 158 milliards d’euros pour 2020, 171 milliards pour 2021 dont 56 milliards dédiés aux mesures d’urgence, et 96 milliards d’euros en 2022”. Pour rappel, le contentieux fiscal est défini par Boursorama comme : “un litige fondé sur le droit fiscal, qui oppose un contribuable (particulier ou entreprise), à l’Etat”.