Mauvaise nouvelle pour Macron : son cabinet de conseil a été condamné à 573 millions de dollars pour fraude

1
7775

Le cabinet de conseil américain, McKinsey, recruté par Emmanuel Macron dans sa campagne de vaccination vient d’être condamné à payer 573 millions de dollars pour fraude dans la crise des opioïdes qui avait fait 52 000 morts aux Etats-Unis

En pleine crise politico-sociale, Emmanuel Macron encaisse les coups. Après une campagne de vaccination désastreuse qui a fait de la France la risée du monde entier et après l’élimination inédite de la France dans la course pour le vaccin, un nouveau malheur vient de s’abattre sur le président. Un de ses plus importants conseillers dans la gestion de la crise sanitaire est épinglé par la justice américaine pour fraude.

Il s’agit de McKinsey. Ce cabinet a défrayé la chronique début janvier lorsqu’il a été révélé dans la presse qu’il a été recruté par le gouvernement français pour conseiller Emmanuel Macron dans sa gestion de la campagne de vaccination, notamment sur la question relative à la logistique. L’information a été confirmée par l’Elysée qui, cependant, n’a jamais voulu dévoiler le montant de la rémunération. Toutefois, dans la presse, on affirme que McKinsey a déjà touché au moins 100 millions d’euros de l’Etat français.

“Nul n’est prophète chez soi”, dit l’adage. Et le cas de McKinsey semble le confirmer. En effet, plusieurs médias américains, dont le New York Times, ont révélé ce 4 janvier que le cabinet américain a été condamné à payer 573 millions de dollars pour son rôle dans la crise des opioïdes. D’après la même source, la multinationale a trouvé cet accord avec des procureurs basés dans 47 Etats américains.

La même information a été confirmée par un autre média américain, le New York Post. D’après cette source qui revient sur les causes de cette énorme sanction infligée à McKinsey, le cabinet choisi par Emmanuel Macron a aidé le géant pharmaceutique Purdue Pharma à booster ses ventes d’OxyContin alors que le médicament faisait des ravages aux Etats-Unis.

“Des médecins ont été corrompus pour faire la pub du médicament”

“Au cœur des 15 ans de relation entre McKinsey et Purdue, il a été question pour le cabinet américain de mettre en place une stratégie ayant pour but de relancer les ventes d’OxyContin en ciblant les médecins, c’est-à-dire ceux qui publiaient des grands articles scientifiques faisant l’éloge du médicament”, explique le New York Post.

Ce jeudi, la condamnation a suscité une vague de réactions et certains y voient un soulagement pour les familles des victimes. C’est notamment le cas de General Becerra, procureur américain qui a réagi en ces termes : “nous avons trouvé un accord de 573 millions de dollars avec McKinsey pour avoir aidé les fabricants d’opioïdes à promouvoir leurs médicaments et à profiter de l’épidémie pour se faire du fric. L’épidémie des opioïdes a endeuillé beaucoup d’Américains. Le verdict d’aujourd’hui tient McKinsey pour responsable”.

La nouvelle de la condamnation de McKinsey est un coup dur pour Macron en pleine crise sanitaire. Le gouvernement continuera-t-il à collaborer avec le cabinet américain? Telle est la question qu’on se pose et nous en saurons quelque chose dans les jours, voire les mois à venir.

1 COMMENT