Mauvaise nouvelle pour Manuel Valls : le numéro 2 de son parti démissionne et rejoint la droite espagnole

0
475

Eva Parera, ex numéro 2 de Valls, devient officiellement numéro 3 du Parti Populaire (Partido Populaire) à un mois des élections autonomes catalanes prévues ce 14 février

Un coup de massue pour Manuel Valls. Alors que les rumeurs sur son retour en France circulent depuis un certain temps, Manuel Valls, l’ancien premier ministre de la France, sous Hollande, pourrait effectivement quitter l’Espagne au moment où les ténors de son parti Barcelona Pel Canvi (Barcelone pour le changement) lui tournent le dos.

En effet, ce 4 janvier, notre rédaction a obtenu du journal espagnol ElMundo.es l’information selon laquelle Eva Parera, numéro 2 du parti de Valls, a rejoint le parti de droite espagnol, Partido Popular. D’après ElMundo, l’annonce de cette nouvelle a été faite par Alejandro Fernandez, président du parti.

Dans une vidéo postée sur son compte Twitter officiel, on pouvait voir la cérémonie d’accueil d’Eva Parera organisée par le parti populaire. Prenant la parole, Alejandro Fernandez a remercié Parera d’avoir accepté de rejoindre le Parti. “(…) Je te remercie de rejoindre notre candidature”, a-t-il lancé.

“Je suis très heureuse de faire partie de ce projet”

S’exprimant sur sa décision, Eva Parera a fait savoir que ce ne fut pas facile pour elle, mais a tenu à souligner qu’elle était nécessaire pour faire face à l’indépendantisme. “Je suis très heureuse de faire partie de ce projet et j’espère pouvoir apporter beaucoup de choses positives”, a-t-elle déclaré.

Après l’annonce de la nouvelle, le parti de Manuel Valls a publié un communiqué intégralement lu par Lecourrier-du-soir.com et dans lequel il est clairement précisé que le parti Barcelona Pel Canvi octroie à ses membres la liberté d’intégrer, à titre personnel, les listes des partis constitutionnels pour les prochaines élections autonomes prévues ce 14 février 2021.

“Vers un retour définitif de Valls en Espagne?”

Il convient de rappeler que le parti de Valls qui a du mal à imprimer ses marques peine encore à rassembler. C’est probablement ce qui explique la décision de l’ancien premier ministre de ne pas prendre part à ces élections. Mais, son refus de participer aux élections autonomes a aussi alimenté les rumeurs sur son éventuel retour en France.

En effet, le 22 octobre dernier, en se basant sur une révélation faite par le média catalan CronicaGlobal, Lecourrier-du-soir.com avait annoncé le retour de Valls en France car d’après le média catalan qui avait donné l’information, l’ancien premier ministre français avait quitté son poste de conseiller municipal pour rejoindre Paris. Il avait été remplacé par Oscar Benitez. Un éventuel retour de Valls après les élections catalanes n’était pas écarté.