Menace iranienne : Israël et les pays du Golfe se sont rencontrés secrètement en 2019

0
84

Malgré l’inexistence de liens diplomatiques entre Israël et les Emiratis Arabes Unis, des autorités israéliennes et émiraties se sont rencontrées deux fois en 2019, des rencontres secrètes révélées par le média américain, Wall Street Journal

La question iranienne rapproche Israël et les pays du Golfe. En effet, depuis le retrait des Etats-Unis de l’Accord Nucléaire Iranien signé en 2015, une véritable guerre diplomatique est en cours entre d’une part les Etats-Unis, Israël et les pays du golfe et d’autre part, la République Islamique d’Iran.

Alors que les Etats-Unis n’ont cessé de crier à la menace iranienne depuis quelques mois, les pays du Golfe et Israël tiennent des rencontres secrètes dont l’objectif reste encore un mystère. En effet, d’après Wall Street Journal, repris par plusieurs médias israéliens, Israël et les Emirats Arabes Unis se sont rencontrés secrètement ces derniers mois afin de faire face à l’Iran.

« Front commun contre l’Iran ? »

Selon Haaretz, les rencontres entre les autorités israéliennes et émiraties ont été oganisées par Brian Hook, l’autorité américaine en charge de la question iranienne au Département d’Etat. Toujours selon le média israélien, la première rencontre a eu lieu au printemps. Les dates exactes n’ont pas précisées. Cependant, l’Iran était au cœur des rencontres.

Les rencontres secrètes entre Israël et les pays du Golfe sont étranges d’autant plus que les Emirats Arabes Unis ne reconnaissent pas l’Etat juif et n’entretiennent aucune relation diplomatique avec l’Etat hébreux. Néanmoins, ces derniers mois, ces deux pays ont tissé des liens très étroits en matière de lutte contre un ennemi commun : l’Iran.

« Va-t-on vers la normalisation des liens diplomatiques entre Israël et EAU ? »

D’après le média israélien, Times Of Israel, en octobre dernier, Miri Regev, ministre israélien de la Culture, s’était rendu aux Emirats Arabes Unis pour assister à un tournoi de judo lors duquel les autorités émiraties avaient fait chanter l’hymne israélien. A la fin du tournoi, le ministre israélien a été invité à visiter la Grande Mosquée Sheikh Ziad à Abou Dhabi.

Rappelons qu’en octobre 2018, le premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, s’était rendu à Oman, un pays qui n’entretient pourtant aucune relation diplomatique avec Israël. Cette rencontre entre Netanyahou et le Sultan Khaboss Ben Said a été une première depuis 1996.