Message d’un combattant de l’Etat Islamique en Syrie : « Israël est un Etat démocratique »

0
213

Un terroriste arabe de nationalité israélienne supplie le premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, à le libérer des mains du groupe terroriste Etat Islamique (Daesh) qu’il avait rejoint en 2015

Quand un combattant de l’Etat Islamique fait l’éloge de l’Etat d’Israël. Certains diront que c’est un mensonge inventé de toutes pièces, mais non. C’est pourtant la vérité. Un combattant de Daesh implore le premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, de le sauver en facilitant son retour en Israël.

Siaf Sharif Daoud est un citoyen israélien qui avait rejoint le groupe Etat Islamique en 2015 avant de se rendre compte qu’il avait commis une grave erreur. Sa situation s’est compliquée lorsque, selon lui, les combattants de Daesh ont appris qu’il détenait le passeport israélien. Il tenta de s’enfuir mais fut arrêté par l’organisation.

« Vous êtes le premier ministre d’un Etat démocratique »

Dans une interview accordée à la BBC en langue arabe, Daoud dit s’être marié avec une femme membre de Daesh avec qui il a eu deux enfants. Ses liens avec sa femme sont brisés depuis 2018 et depuis, il n’a plus de nouvelle d’eux. Siaf Sharif Daoud est en ce moment détenu par les Forces Démocratiques Syriennes, une organisation kurde qui opère au Nord-est de la Syrie.

Depuis son arrestation, Siaf implore le premier ministre israélien à le libérer comme il l’avait fait avec le soldat Gilad Shalit en 2011. Parlant de Netanyahou, il dira : « on se souvient tous de ce qu’il avait fait pour un soldat ». Dans une interview accordée à une chaîne du Golfe, Siad parle de l’Etat d’Israël en termes dithyrambiques.

« Vous êtes le premier ministre d’un pays démocratique. Il y a eu des combats par ci et par là, mais Israël n’a violé aucune femme et ne les a pas montrées nues face caméra et il n’a pas tué avec une telle barbarie. Nous les Arabes, nous vivons ensemble avec les Juifs en Israël. Il n’y a pas d’injustice. Nous sommes traités comme des Juifs », dit-il.

« Des liens entre le Mossad israélien et Daesh ? »

Dans l’interview qu’il a accordée aux médias arabes, Siaf Sharif Daoud a nié toute intervention du Mossad, service de renseignement israélien, dans son périple vers la Syrie. Il a expliqué son adhésion à Daesh par le fait qu’il a été très attiré par le Califat et par la justice pour le peuple syrien.

Le voyage d’un israélien arabe en Syrie risque d’alimenter la polémique sur les liens (jusqu’ici non fondés) qui existeraient entre le Mossad et Daesh. En effet, ces liens sont d’autant plus suspects qu’en 2017, Moshe Ya’alon, à l’époque ministre israélien de la Défense, avait fait une révélation de taille, affirmant que Daesh avait présenté ses excuses à Israël après un échange de tirs entre terroristes et soldats israéliens au niveau de la frontière syrienne. 4 jihadistes avaient été tués. L’information avait été relayée par le média israélien, Times of Israel.