Nicolas Maduro, président du Venezuela : « le Coronavirus est une arme de guerre contre la Chine »

0
1847

Nicolas Maduro, président du Venezuela, défend la thèse selon laquelle le coronavirus est une arme de guerre contre la Chine

Théorie du complot ou pas ? En tout cas, certains voient l’arrivée brusque du Coronavirus comme une stratégie de guerre contre la Chine, devenue, ces dernières années, une puissance économique et démographique mondiale capable de damer le pion aux Etats-Unis ou à l’Union Européenne.

Parmi les défenseurs de cette théorie, figure Nicolas Maduro, actuel président du Venezuela et allié de la Chine. En effet, dans un discours tenu ce vendredi, le président vénézuélien n’a pas mâché ses mots. Pour lui, l’épidémie du coronavirus est une arme de guerre contre la Chine.

« Il  faut hausser le ton »

« Il y a beaucoup d’analyses dans le monde qui démontrent que le coronavirus peut être une souche d’un virus créée pour la guerre biologique contre la Chine. (…) Il faut hausser le ton pour que le coronavirus ne soit pas une arme de guerre utilisée contre la Chine et ensuite contre les peuples du monde », a-t-il déclaré, avant de rassurer son peuple que le gouvernement du Venezuela va faire face à la menace que représente ce virus.

Pour faire à cette menace, Nicolas Maduro a mis en place une commission présidentielle spéciale contre l’épidémie qui sera gérée par Delcy Rodriguez, vice-présidente du Venezuela. Rappelons que la Chine est l’un des alliés clés du Venezuela dans sa guerre (pour le moment diplomatique) contre les Etats-Unis qui veulent opérer un changement de régime et imposer Juan Guaido comme président du pays.