Normalisation avec Israël : les Emirats autorisent désormais la consommation et la vente d’alcool

0
256

Aux Emirats Arabes Unis, boire ou vendre de l’alcool sans autorisation n’est désormais plus sanctionné par la loi

La normalisation des relations avec Israël est en train de faire ses effets. En effet, moins de trois mois après avoir renoué officiellement ses relations diplomatiques avec l’Etat hébreux, les Emirats Arabes Unis, pays musulman, est en train de se moderniser à une vitesse éclair.

C’est du moins l’interprétation qu’on peut faire de l’annonce faite par les autorités de ce pays ce 7 novembre d’alléger plusieurs mesures strictes régulant la vie sociale. Parmi celles-ci, la consommation de l’alcool et la vie des couples. Sur ces deux sujets, des avancées extraordinaires viennent d’être faites.

“La vente ou la consommation d’alcool n’est plus un délit”

Lecourrier-du-soir.com n’a pas pu retrouver le communiqué officiel publié par l’agence de presse des Emirats, mais d’après plusieurs sources fiables, des restrictions liées à la vente et à la consommation d’alcool ont été levées. D’après Gulf Business, média basé dans le Golfe, la consommation et la vente d’alcool n’est plus considérée comme un délit aux Emirats.

Ainsi, d’après les décisions prises par le gouvernement des Emirats, pour boire ou vendre de l’alcool, aucune autorisation n’est désormais requise. Toutefois, l’âge minimum pour la consommation est fixé à 21 ans et toute personne qui vend de l’alcool est des mineurs sera condamnée. Dans ce pays, l’alcool peut être désormais consommé en privé. Pour les établissements publics souhaitant le vendre, ils devront se munir d’une autorisation.

“Une modernisation assumée”

Cette mesure, jugée très progressiste, intervient au moment où les Emirats Arabes Unis qui viennent de normaliser avec l’Etat d’Israël veulent donner à leur pays l’image de pays musulman tolérant sur le plan religieux afin d’attirer des milliers, voire des millions de touristes occidentaux dans les années à venir.

Cette nouvelle décision ne devrait surprendre personne. Car, il y a une semaine, la presse israélienne avait déjà relayé l’information selon laquelle le vin israélien produit dans le Golan sera commercialisé dans les Emirats. La modernisation des Emirats en bien marche et personne ne pourra désormais s’y opposer.