Normalisation avec Israël : le Maroc débloque 1 milliard de dollars pour acheter des armes américaines

L’administration Trump prépare un projet de loi pour vendre des armes au Maroc pour un montant de 1 milliard de dollars

Une information qui est certainement passée inaperçue. Ce week-end, le président américain Donald Trump a annoncé une nouvelle qui a fait l’effet d’une bombe : la normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et l’Etat d’Israël alors que beaucoup ne s’y attendaient pas.

Mais, dans la presse, un détail de taille a été occulté au grand public. En fait, derrière cette normalisation se cache comme d’habitude une affaire de gros sous. C’est en tout cas ce qu’a révélé la presse américaine juste après l’annonce de normalisation par le président américain.

En effet, d’après The Voice of America, Donald Trump a annoncé un projet de loi qui, s’il est approuvé par le Congrès, permettra aux Etats-Unis de vendre des armes au Maroc. Le montant de la transaction est colossale. La source parle de 1 milliard de dollars. La même source ajoute que les Etats-Unis vendront au Maroc des drones ainsi que des armes téléguidées.

“Le Maroc, un grand ami de l’Oncle Sam”

L’information a d’abord été révélée par l’agence de presse Reuters qui précise que les Américains fourniront au royaume chérifien des drones MQ-9B fabriqués par General Atomics ainsi que des armes téléguidées qui seront fabriquées par Lockheed Martin, Raytheon et Boeing.

Il faut que dire que depuis l’annonce de la normalisation des relations diplomatiques entre Israël et le Maroc, les Etats-Unis accordent un traitement de faveur au royaume chérifien devenu incontestablement un grand ami de l’Oncle Sam. D’ailleurs, ce n’est pas un hasard si ce 12 décembre, Donald Trump annonce su Twitter que Washington reconnaît la souveraineté du Maroc sur le Sahara Occidental.

Il convient de rappeler que ce n’est pas la première fois que les Etats-Unis tentent de tirer profit de ces normalisations entre Israël et le monde arabe en essayant d’écouler leurs armes aux nouveaux ami de l’Etat Hébreux. Au moment où ces lignes sont écrites, les Etats-Unis négocient avec les Emirats Arabes un contrat d’armement estimé à 23 milliards de dollars.