Normalisation : devenu ami d’Israël, le Maroc invité au sommet international du tourisme à Tel Aviv

1
317

Le Maroc est invité à prendre part à l’événement International Mediterranean Tourism Market (IMTM) sur le tourisme. L’événement se tiendra à Tel Aviv, en Israël les 15 et 16 juin

Les relations entre le Maroc et Israël se portent à merveille depuis la normalisation de leur relation diplomatique survenue ce 10 décembre 2020. Depuis cette date, les deux pays ne cachent plus leur volonté de coopérer dans plusieurs domaine aussi bien diplomatique qu’économique.

Et rien ne semble perturber cette entente comme le révèle la presse israélienne. En effet, d’après I24, média israélien, le Maroc prendra part à une exposition sur le tourisme qui se tiendra les 15 et 16 juin. D’après la source, il s’agit de la première fois que les deux pays participent conjointement à un événement du genre.

Toujours selon I24, l’événement baptisé International Mediterranean Tourism Market (IMTM) réunira des hommes d’affaires, des hôteliers, des compagnies aériennes et d’autres professionnels du secteur pendant deux jours. Il s’agira d’une rencontre internationale qui réunira des personnalités venues de Dubaï, du Portugal, de la Slovénie, des Philippines…

“Le Maroc table sur l’arrivée de 200 000 touristes israéliens en 2021”

Il convient de souligner que l’invitation du Maroc ne devrait surprendre personne. En effet, en décembre 2020, le Maroc s’était dit prêt à accueillir 200 000 touristes israéliens par an. C’est du moins ce que nous apprenait le média marocain Morrocan World News qui avait révélé le 18 décembre que le Maroc espère recevoir 200 000 touristes israéliens par an.

Le média citait les propos de Nadia Fattah Aloui, ministre marocaine du Tourisme qui a accordé une interview au média israélien KAN 11. La ministre n’avait pas fourni davantage d’informations, mais avait tenu à assurer le média israélien que plusieurs projets sont à l’étude et qu’ils seront lancés dans les semaines voire les mois qui viennent.

D’après Moroccan World News, la volonté du Maroc d’attirer les touristes israéliens s’explique par le fait que le secteur touristique de ce pays a subi une perte de 2 milliards de dollars en raison de la pandémie.